Départ des pères Benoît et Jean-Pierre, arrivée des pères Roger, Ramzi et Alain

 

Après neuf années comme curé à Saint-Joseph Artisan, le père Jean-Pierre Durand sera nommé vicaire, à compter du 1er septembre, à l’Ensemble Pastoral Littoral à Marseille qui comprend sept paroisses et une chapelle dans les 15e et 16e arrondissements (quartiers Nord). Il s’agit de compléter l’équipe de trois prêtres dont l’un d’eux partira pour un autre ministère à la rentrée.

* * *

C’est évidemment difficile de quitter une communauté, des personnes et même un quartier dans lequel on s’est enraciné, que l’on a appris à aimer et à servir. Mais c’est pour le bien de tous qu’il faut savoir aussi s’en détacher. Appelé par le Christ et par l’Eglise, le prêtre est envoyé auprès d’une communauté chrétienne qui, dès lors, est appelée à le recevoir comme ministre du Christ et de l’Eglise. En ce sens, il participe au ministère apostolique. Mais ce statut d’envoyé le fera aussi partir pour être envoyé à d’autres personnes où l’Eglise l’appelle. Ce sacrifice portera du fruit aussi bien dans son ministère que pour la paroisse qu’il doit quitter. Par le renouvellement des pasteurs d’une paroisse et l’apport de nouveaux charismes, sensibilités, points de vue… Par le fait d’adapter toujours les pasteurs aux besoins des communautés qui évoluent au fil du temps… Pour toujours se déposséder des missions confiées et rester en éveil en s’attachant au Christ, le seul Sauveur… et certainement pour bien d’autres raisons encore. 

Neuf années de moments intenses, de visages, de fêtes ou de soucis. En ayant toujours voulu le mieux pour la paroisse Saint-Joseph Artisan et pour chacun de vous, en vous remerciant pour tout ce que vous m’avez apporté et tout ce que vous avez apporté à la paroisse et en vous demandant pardon pour mes erreurs et incapacités et pour ceux que j’aurais pu froisser, je souhaite à chacun de grandir dans le Seigneur, le seul Sauveur, avec les nouveaux pasteurs de la paroisse.

Père Jean-Pierre Durand

église Saint-Louis, Marseille

Après 5 années de ministère à Saint Joseph Artisan, je pars à partir de septembre 2024 en Indonésie (à Surabaya). Je serai mis à disposition de la Communauté de l’Emmanuel, dont je fais partie, par le Diocèse de Paris. Cela est le fruit d’un discernement fait avec mes responsables depuis plusieurs années. J’étais attiré par la mission à l’étranger, et après avoir mûri et éprouvé ce désir, le moment venu, cela se concrétise.

Je suis très heureux d’avoir commencé à exercer mon ministère de prêtre à Saint Joseph Artisan. A vrai dire, c’est ici que j’ai « appris à marcher » comme prêtre, puisque c’est ma 1ère mission depuis mon ordination en 2019. J’y ai beaucoup appris, à travers chacun de vous, même si j’ai encore beaucoup à apprendre. Le ministère ici m’a fait côtoyer une très grande variété de situations. J’ai été amené à baptiser des bébés, accompagner des familles dans le deuil, préparer des fiancés au mariage, accompagner des jeunes dans la foi (quelle joie !), qu’ils soient collégiens, lycéens mais aussi en maternelle ou en primaire, ou plus âgés (JMJ !), visiter des malades, passer des moments forts de fraternité avec des personnes qui essaient de sortir de la rue, partager les simples joies et peines de la vie quotidienne, mais aussi des épreuves plus grandes ou des moments festifs…il y aurait encore des choses à ajouter…et cela avec des personnes de milieux ou de cultures très différents ; notre paroisse a une grande richesse à ce niveau-là. Et surtout, comme prêtre, j’ai vécu toutes ces situations en étant témoin de la présence de Dieu et de son amour quoi qu’il arrive. Et j’ajoute avec la présence bienveillante et fraternelle du p. Jean-Pierre.

Ces années ici ont marqué de leur empreinte mon cœur malléable de jeune prêtre, et cela m’accompagnera dans toute la suite de mon ministère.
Cela ne se fera pas sans la peine du détachement, car bien sûr, nous avons tissé des liens. A vrai dire, c’est aussi la 1ère fois que je quitte une paroisse, donc je ne sais pas encore exactement « ce que ça fait », même si je pressens le détachement réel que cela va représenter.
Malgré tout, c’est dans une grande paix intérieure que je m’apprête à partir, car je le fais pour suivre Jésus-Christ, qui est devant moi et qui m’appelle. Je suis très sensible à la dimension universelle de la mission de l’Eglise, et je suis heureux de m’y associer concrètement. Dans un texte du Concile Vatican II sur le ministère et la vie des prêtres, il est dit :

« Le don spirituel que les prêtres ont reçu à l’ordination les prépare, non pas à une mission limitée et restreinte, mais à une mission de salut d’ampleur universelle, « jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8) ; n’importe quelle forme de ministère sacerdotal participe, en effet, aux dimensions universelles de la mission confiée par le Christ aux Apôtres. Le sacerdoce du Christ, auquel les prêtres participent réellement, ne peut manquer d’être tourné vers tous les peuples et tous les temps, sans aucune limitation de race, de nation ou d’époque, comme le préfigure déjà mystérieusement le personnage de Melchisédech. Les prêtres se souviendront donc qu’ils doivent avoir au cœur le souci de toutes les Églises. Ainsi les prêtres des diocèses plus riches en vocations se tiendront prêts à partir volontiers, avec la permission de leur Ordinaire ou a son appel, pour exercer leur ministère dans des pays, des missions ou des œuvres qui souffrent du manque de prêtres. » (Presbyterorum ordinis, n°10)

Je me confie à vos prières,

Père Benoit


Le père Roger Frey, actuellement vicaire à la paroisse Saint-Laurent, succèdera à la rentrée au père Jean-Pierre Durand comme administrateur pour un an. Cette année de vie paroissiale à part entière permettra aux paroissiens d’aider le diocèse et la Communauté de l’Emmanuel à préciser les orientations pour la vie paroissiale future.

Le père Ramzi Saadé, actuellement vicaire à la paroisse de la Sainte Trinité à Paris succèdera au père Benoît Leclerc, comme vicaire. Il est aussi prêtre accompagnateur des convertis de l’Islam pour le diocèse de Paris.

Le père Alain de Boudemange logera sur la paroisse (où il rendra quelques services) mais exercera son ministère comme professeur aux Facultés Loyola à Paris (ex Centre Sèvres).

 

Les pères Roger Frey et Ramzi Saadé sont incardinés au diocèse de Paris ; le père Alain de Boudemange est incardiné au diocèse de Versailles. Ils sont tous trois membres de la Communauté de l’Emmanuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*