La lettre du 21 mars

Suspension de la retransmission de la louange matinale et du chapelet

L’entrée dans un plus grand confinement des prêtres de la paroisse nous conduit à suspendre la retransmission de la louange du matin et du chapelet de 17h30. La retransmission de la messe quotidienne est maintenue.
Notez que bien évidemment, les intentions de messes continuent d’être portées au Seigneur durant les eucharisties que nous célébrons, ainsi que chacun de vous.
Cependant, grâce au concours des Soeurs Servantes des Pauvres, la prière du chapelet a toujours lieu chaque jour à 17h30 devant la statue de Notre-Dame des malades. Vous pouvez donc toujours vous y associer, même sans la retransmission.

Prière à Notre-Dame des Malades

La Vierge Marie est invoquée depuis longtemps dans le quartier comme « Notre-Dame des Malades ». Invoquons-la sans modération pour la guérison physique et spirituelle, pour nous-mêmes et ceux que nous portons dans la prière.

PRIÈRE POUR OBTENIR LA GUÉRISON

 » Ô Marie, Notre Dame des Malades et Salut des infirmes…

Voir la suite

➡️ Pour la retransmission de la messe, voici le lien.

Malgré ces contre-temps, il vous est toujours possible de prendre un temps de louange à la maison. Pour cela, voici quelques idées :

– télécharger le carnet de chant « Il est vivant » sur votre téléphone. Lien
– mettre une playlist de chants de louange sur internet, et accompagner en chantant.

Pour le dimanche 22 mars, une louange retransmise sera tout de même proposée à 10h15 !

Comment ? Suivez le lien


Une « Boîte à nouvelles »
(Newsbox pour les anglophones !)

Afin de garder le contact avec le plus grand nombre, tout le monde n’ayant pas internet (aussi n’hésitez pas à transmettre cette info à ceux qui n’ont pas internet donc pas cette newsletter…), une « boîte à nouvelles » sera prochainement disposée au fond de l’église (ce n’est pas pour inciter les déplacements, mais si vous y passez…).
Chacun peut y mettre un mot, pour donner des nouvelles, demander à ce qu’on l’appelle (en donnant son numéro), exprimer un besoin concret et solliciter des bonnes volontés, donner un témoignage pour le site internet, …

Messe du dimanche 22 mars

Elle sera retransmise à 11h sur le site internet de la paroisse.

Vous pouvez aussi vivre une liturgie de la Parole à la maison. Pour cela, un « rituel familial » sera également proposé, comme dimanche dernier. Il sera très prochainement disponible sur le site de la paroisse.

Vous pouvez aussi suivre la messe dominicale sur France culture à 10h05, France 2 à 10h30, Radio Notre Dame et KTO à 18h30.


Fête de la paroisse 22 mars

Pour la fête paroissiale, nous vous proposons de partager un sketch, un chant, un talent, un moment important pour vous, que vous aurez enregistré en vidéo.

Comment faire ? Lien

Voici déjà en guise d’encouragement, notre sketch pour les prêtres, l’organiste et le responsable d’antenne du Rocher (tournée avant le confinement).


Semaine sainte

Nous sommes toujours en attente d’indications du Diocèse sur la manière dont pourra se dérouler la semaine sainte et le Triduum pascal…

Message des Evêques de France pour l’Annonciation (25 mars)

Le 25 mars, l’Eglise célébrera dans le monde entier la Solennité de l’Annonciation. Cette belle fête de la Vierge Marie nous plonge dans le prodigieux mystère de l’Incarnation : Dieu se fait homme, en prenant chair dans le sein de l’humble servante de Nazareth.

A cette occasion, les évêques de France adressent un message à tous les catholiques et à tous les concitoyens (n’hésitez donc pas à le transmettre à des amis ou connaissances, même non-catholiques).


Petit déj des gens de la rue – Appel à bénévoles

Au même titre que de nombreux acteurs de la solidarité, nous sommes confrontés en cette période de pandémie du COVID 19 à l’injonction de l’État au confinement, mais aussi à la nécessité de s’occuper des personnes fragiles.


La lectio divina, lecture priante et amoureuse de la Parole de Dieu

En ce temps de « Carême renforcé », voici quelques outils pour mettre ce temps à profit pour écouter davantage la Parole de Dieu.

La Tradition vivante de l’Eglise est riche de manières de prier. En voici une, héritée des moines, qui convient bien par les temps qui courent (parmi d’autres) : la lectio divina.

Comment vivre la lectio divina dans son « monastère domestique » ?

Pour le savoir, cliquer ici !

La catéchèse du jour
Le sacrement des malades

Durant sa vie sur terre, Jésus-Christ n’a cessé de montrer sa sollicitude envers les malades. Il s’approchait d’eux, les touchait, les guérissait, leur pardonnait leurs péchés, …

Aujourd’hui Jésus-Christ continue de se soucier d’eux, notamment à travers le beau sacrement des malades (ou onction des malades).

Qu’est-ce que le sacrement des malades ?

Le sacrement des malades était souvent autrefois appelé « extrême onction », parce qu’on le donnait aux mourants. Il ne concerne en fait pas que les mourants, mais tout baptisé souffrant d’une maladie grave, ou entrant dans une nouvelle étape de sa maladie. On peut ainsi le recevoir plusieurs fois dans sa vie.

Voici ce qu’en dit le Concile Vatican II (cité dans le Catéchisme de l’Eglise catholique) :

 » Par l’Onction sacrée des malades et la prière des prêtres, c’est l’Église toute entière qui recommande les malades au Seigneur souffrant et glorifié, pour qu’il les soulage et les sauve ; bien mieux, elle les exhorte, en s’associant librement à la passion et à la mort du Christ à apporter leur part pour le bien du peuple de Dieu  »

Ce sacrement est une application de la recommandation de l’apôtre Jacques :

 » L’un de vous est-il malade ? Qu’il fasse appeler les anciens de l’Eglise et qu’ils prient après avoir fait sur lui une onction d’huile au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le patient; le Seigneur le relèvera et, s’il a des péchés à son actif, il lui sera pardonné.  » (Jc 5,14-15)

Quels sont les effets de ce sacrement ?
un don particulier de l’Esprit Saint pour vivre la maladie : réconfort, paix, confiance en Dieu, force dans les tentations (la maladie est un combat), guérison du corps et/ou de l’âme (d’où le lien avec le sacrement de réconciliation), …
une plus grande union à Jésus-Christ. La maladie rapproche du Christ, car il nous a sauvés par sa Passion. Le sacrement des malades permet de vivre l’épreuve plus uni à Lui, qui s’offre pour le salut du monde.
une communion avec toute l’Eglise : le malade participe à la sanctification de toute l’Eglise.
une préparation au dernier passage : si le malade est en fin de vie (terrestre), le sacrement le prépare à vivre le grand passage de notre vie, vers la Maison du Père.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*