Veni Creator Spiritus

Il nous semble apercevoir à l’horizon les premiers signes de la fin de la pandémie, comme jadis Noé et les siens ont aperçu depuis l’arche les premières terres émergées, à la fin du déluge. Car comme dit le pape François, cette pandémie est « notre moment de Noé » (Un temps pour changer). Autrement dit, une occasion à saisir pour notre monde de repartir sur de nouvelles bases.

A la fin du déluge, les passagers de l’arche ont aperçu une colombe, qui dans la Bible évoque aussi le Saint Esprit, l’Esprit de Dieu qui dès le commencement « planait sur les eaux ». L’Esprit Saint, qui est Dieu lui-même, est Créateur et re-créateur. Ce n’est pas un hasard s’il plane sur les eaux à la fin du déluge. Le monde nouveau ne se fera pas sans lui.

Et justement, voici dimanche la fête de la Pentecôte, où nous célébrons la descente du Saint-Esprit sur les disciples de Jésus. C’est lui qui enflamme leur cœur et les pousse à transmettre le feu de l’Amour de Dieu au monde. Voilà comment commence le monde nouveau : dans les cœurs.

Ce jour-là se réalise la prophétie de Joël (3,1), qui disait :

« Je répandrai mon esprit sur tout être de chair,

vos fils et vos filles prophétiseront,

vos anciens seront instruits par des songes,

et vos jeunes gens par des visions »

Le pape François commente : de la rencontre entre les jeunes et les vieux peut jaillir l’étincelle prophétique nécessaire au changement.

Laissons-nous entraîner par l’Esprit Saint qui décloisonne les générations. Le monde en a besoin !

P. Benoit LECLERC

Une réflexion sur « Veni Creator Spiritus »

  1. Bonjour Père,
    Je vous remercie pour ces messages édifiants
    Que la lumière de l’Esprit de Dieu nous éclaire davantage. Que nos cœurs soient embrasser par le feu de son amour afin que nous ayons un véritable amour pour les uns les autres.

    Que Dieu vous bénisse Père.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*