Votre mission si vous l’acceptez : rendre visible l’invisible

Ce dimanche nous fêtons la sainte Trinité. C’est-à-dire le mystère central de notre foi chrétienne, celui de « Dieu [qui] est amour », et dont l’amour est allé jusqu’à donner son Fils unique, « afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle » (Jean 3,16).

« Dieu est amour » en lui-même : le Père, le Fils et le Saint Esprit. Les trois visages de Dieu unique se contemplent et s’aiment infiniment, hors du temps, dans l’éternité.

Mais voilà que cette éternité et cet amour infinis sont entrés dans le temps, que cet amour infini est venu établir sa demeure chez nous, dans notre monde. Pour irriguer la vie des hommes d’une eau vive au-delà de tout ce qu’on pouvait espérer.

L’invisible s’est rendu visible : Jésus-Christ nous révèle cet amour infini de Dieu. Mais il est désormais monté au Ciel d’où il était venu, auprès du Père. Et maintenant, par le don de l’Esprit Saint descendu sur ses disciples, Jésus-Christ continue de révéler aux hommes, par nous, l’amour du Père.

Qu’elle est bienvenue cette Bonne Nouvelle, dans notre monde perdu en quête d’une direction, de confiance et aussi de joie !

Et donc, voici notre belle et urgente mission : rendre visible cet amour fou et infini de Dieu pour tous les hommes. Comment ? Ecoutons saint Paul dans la 1ère lecture de ce dimanche (on peut se dispenser du baiser de paix final) :

Frères,
soyez dans la joie,
cherchez la perfection,
encouragez-vous,
soyez d’accord entre vous,
vivez en paix,
et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous.
Saluez-vous les uns les autres
par un baiser de paix.

P. Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*