canal_hist2

Historique

Saint Joseph Artisan, une histoire mouvementée.


1851 à 1925

Les Jésuites et la mission allemande

Fondation de la mission catholique allemande au 214 rue La Fayette en 1851.
Construction de l’église en 1865/1866.
Des dégâts sont commis par les tirs d’artillerie des Communards.
Le gouvernement de Jules Ferry prend des décrets contre les Jésuites (1890).
Loi de séparation de l’Église et de l’État en 1905, mise sous séquestre des biens de la mission.
Achat de l’église et des bâtiments de la cour par le prince Max de Saxe (1909).

Personnalités marquantes

P. Jean-Joseph Chable (1801/1859), fondateur et premier responsable de la mission (1850/1859). Originaire d’Alsace, il a été un exemple acharné pour secourir les parisiens de langues allemandes, souvent très pauvres et très nombreux à l’époque (100 000), à recevoir l’évangile et les sacrements dans leur langue d’origine. Il a œuvré à l’établissement des deux premières écoles de langue allemande à Paris (garçons et filles), assurant à près de 1000 enfants l’instruction générale et religieuse gratuitement.

Fr_Alpert_portrait_hist_2Vénérable Chrétien Motsch (1808-1881), frère des écoles chrétiennes, en religion Frère Alpert, bientôt béatifié. Son tombeau se trouve depuis 1998 dans l’église saint Joseph. Il a œuvré pendant plus de trente ans avec beaucoup d’art à l’éducation des jeunes dans le quartier.

saint-andre-bauer

Saint André Bauer (1866-1900), un des 120 martyrs de Chine, canonisé par Jean-Paul II en l’an 2000, a fréquenté pendant près de deux ans la chapelle saint Joseph. C’est un des prêtres de la chapelle qui confirma son appel à se consacrer à Dieu et à devenir franciscain. Il mourra héroïquement lors du massacre des Boxers en Chine qui fit plus de 30 000 morts.

➡️ C’est en 1904 que les soeurs Servantes des Pauvres reçoivent la statue de Notre-Dame des Malades. Peu après, le modèle de la statue de Notre-Dame des Malades couronnée est installée dans la chapelle qui porte dès lors son nom. Histoire et prière à Notre-Dame des Malades.

1929 à 1991

Les prêtres du Sacré-Coeur de Saint-Quentin, la mission luxembourgeoise et la paroisse

Création de l’association « Mission en faveur des Luxembourgeois et des étrangers de langue allemande ».
Érection en paroisse le 11 mai 1958 en lieu et place de la mission luxembourgeoise.

Personnalités marquantes

FrantzStock_portraitDurant la 2e guerre Mondiale, le père Franz Stock (1904-1948) de la mission catholique allemande à Paris, est en ministère auprès des prisonniers, qu’il accompagnera souvent jusqu’à la mort. Il a pu disposer de l’église Saint Joseph Artisan à partir de 1942. Son procès de canonisation est en cours.

P. Devrainne, responsable de la mission (1931 à 1956).

P. Magnin, responsable de la mission (1956 à 1958) et premier curé de la paroisse (1958 à 1971).

P. Jean Tanguy (1971 à 1984).

P. Raymond Oswald (1984 à 1991)

1991 à nos jours

le clergé diocésain

Les biens immobiliers appartiennent à l’Association Diocésaine de Paris (ADP).

Curés depuis 1991 :

P. Dominique Cordier (1991 à 2000)

P. Pierre de Parcevaux (2000 à 2006)

depuis 2006

les prêtres de la Communauté de l’Emmanuel

P. Hervé Guillez (curé) et P. Benoît Garrigue (vicaire) de 2006 à 2015.

P. Jean-Pierre Durand (curé) et P. Jocelyn Petitfils (vicaire) de 2015 à…


Deux liens intéressants pour une documentation plus fouillée :

214, rue La Fayette – Paris 10e