Du temps pour Dieu et pour les autres

Pour beaucoup, l’été est une période où le rythme change. Peut-être sommes-nous en vacances ; peut-être allons-nous toujours au travail, mais il y a moins de monde, et le rythme est un peu ralenti ; peut-être que pour nous l’été ne change rien, mais quand même le rythme de la ville change (si on reste à Paris), et cela nous impacte tous.

Ce rythme qui change est propice à une nécessaire détente, après une année bien remplie. Comment mettre à profit ce temps, pour qu’il soit ressourçant ? reposant ? détendant ? Nourrissant ? Chacun aura les idées qui lui conviennent, et là il importe de se connaître soi-même. Mais la Parole de Dieu des 2 prochains dimanches nous donne 2 pistes, qui nous concernent tous : prendre du temps pour Dieu, et pour les autres.

Dans l’Evangile de dimanche 10 juillet, Jésus raconte la parabole du « bon samaritain » (Luc 10,25-37). Dans cette histoire, un homme prend le temps de s’occuper d’un autre homme, laissé pour mort sur le bord du chemin. Il modifie son programme un moment pour s’occuper de lui. L’été est propice à prendre davantage le temps de se soucier, de s’intéresser à ceux qui nous entourent. En famille, c’est l’occasion de passer du temps « gratuit » ensemble. Depuis combien de temps n’avez-vous pas joué ensemble ? C’est l’occasion de prendre davantage le temps avec quelqu’un que l’on croise souvent, mais avec qui on prend rarement le temps de discuter…Sans oublier d’être disponible aux rencontres…imprévues (mais prévues par la Providence). Tout cela sans se mettre la pression bien sûr !

Dans l’Evangile de dimanche 17 juillet, Jésus est reçu chez Marthe et Marie (il prend le temps chez eux). Il interpelle Marthe qui s’agite en tous sens. Sa sœur, assise aux pieds de Jésus, a choisi la meilleure part. L’été est propice à accorder davantage de temps à Dieu. Par la prière notamment ; on peut faire une retraite, une session spirituelle ; on peut se rendre dans un sanctuaire (rien qu’à Paris, il y a la basilique du Sacré Cœur de Montmartre, Notre-Dame des Victoires, la chapelle de la rue du Bac…). L’été est aussi l’occasion de lire un livre spirituel, qui nourrit la foi.

En résumé : prendre du temps pour Dieu et pour les autres, de façon détendue.

Bon été à tous !

P. Benoit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*