Dieu se manifeste

Les trois 1ers dimanches de l’année, nous lisons successivement dans l’Evangile à la messe : l’adoration de l’enfant JESUS par les mages à la crèche ; le Baptême de JESUS au Jourdain ; le miracle accompli par JESUS aux noces de Cana (changement de l’eau en vin). Trois événements qui sont trois « épiphanies », c’est-à-dire trois « manifestations » de JESUS, trois manifestations de son identité de Messie, de roi, de Fils de Dieu, trois manifestations de sa gloire.

En JESUS, Dieu se manifeste. Le Fils de Dieu n’est pas venu prendre notre condition humaine pour rester caché jusqu’à la fin de sa vie. C’est vrai, c’est quand même le cas de ses trente 1ères années sur terre. Mais après…les « épiphanies » se succèdent : prédications, guérisons, rencontres marquantes, délivrances de démons, maîtrise des éléments naturels, pêche miraculeuse… Le miracle de Cana « est le commencement des signes que JESUS accomplit ». C’est dire qu’il y en a d’autres ensuite. Saint Jean précisera même à la fin de son Evangile :

« Il y a encore beaucoup d’autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas écrits dans ce livre. » (Jean 20,30)

Et plus loin :

« Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait. » (Jean 21,25)

JESUS n’est donc pas avare de signes. Il désire tellement que nous croyions en lui, pour que nous ayons la vie en son nom…

Je souhaite à chacun et chacune une année riche de signes de la présence de Dieu.

« Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu » (Jean 11,40)

Père Benoit Leclerc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*