Mon frère…

Ces deux dimanches, Jésus nous parle du pardon et des mérites. Deux thèmes majeurs de la vie en communauté qu’il nous est bon de nous rappeler en cette rentrée. À ce propos, ne ratez pas la messe de rentrée du 20 septembre à 11h.

Nous attendons tellement de la fraternité entre nous. Et nous voilà confrontés à l’obstacle du péché de notre frère ou de notre soeur et aussi, il faut bien le dire, de notre propre regard sur les autres qui n’est pas sans péché. Jugement, comparaison, jalousie, frustration… Ah, si l’on pouvait être libre de vivre tout simplement la joie de la foi entre frères !

Plutôt que de se renfermer ou de maugréer, voire de s’en aller, ou de se faire une raison sur le fait que l’église est un hôpital où les pécheurs se soignent de leur péché (ce qui est vrai), Jésus nous propose une autre attitude. Être miséricordieux comme notre Père est miséricordieux. Acquérir par rapport à nos frères et soeurs le regard de Dieu sur eux. Passer d’un effort humain pour vivre ensemble, à des relations inspirées par l’Esprit Saint.

Cela ne se fait pas en un jour. En nous, le divin se mêle à l’humain et, jusqu’au jour de notre pleine sanctification, la part d’humain engendre encore des comportements bien humains. Mais c’est en désirant toujours avancer sur cette voie que l’Esprit Saint vient à nous. Fondamentalement, une paroisse, c’est cela : la communauté des personnes qui reçoivent le Christ à la messe dominicale pour se laisser conduire par lui et avancer sur son chemin. La vie fraternelle met cela ensuite à l’épreuve et le vérifie, nous oblige à avancer. N’en ayons donc pas peur. Au contraire, notre avancée passe par les autres. C’est bien pourquoi plutôt que de se contenter d’individus isolés qui croiraient en lui, Jésus crée l’Eglise.

Père Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*