“Quand tu es dans l’épreuve, pense à la sortie”

Dans un match de foot, les prolongations c’est plutôt sympa, pour les supporters ça fait durer le suspense (et pour les joueurs aussi je pense). Pour le confinement, les prolongations c’est quand même moins agréable. Alors comment tenir dans le temps ? Au début nous avons été éprouvés par le bousculement de nos rythmes ; maintenant nous sommes éprouvés par la durée. L’endurance, la patience.

Un frère me partageait ces jours-ci cette parole de saint Augustin (je ne sais pas si ce sont les mots exacts, en tout cas c’est l’idée) : « quand tu es dans l’épreuve, pense à la sortie ». Voilà une parole d’espérance. Eh oui, ce tunnel aura une fin ! Nous commençons d’ailleurs à apercevoir quelques formes sur la ligne d’horizon.

Le gouvernement en a esquissé quelques-unes : écoles, commerces, …  même si on voit encore un peu flou. Mais la liturgie, qui rythme la vie de l’Eglise, nous donne aussi une perspective, providentielle. A la fin du mois, ce sera la Pentecôte. Pile le 31, dernier jour du mois de mai, traditionnellement consacré à la Vierge Marie. Voici donc une belle invitation à vivre ce mois comme dans un « Cénacle » (ou « chambre haute »), la pièce où les disciples de Jésus ont attendu, avec Marie, la venue du Saint Esprit promis par Jésus :

« vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit, qui viendra sur vous. »

(Actes des Apôtres, 1,8)

« C’est pour vous que Dieu a fait cette promesse, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont loin, tous ceux que le Seigneur notre Dieu appellera. »  (Actes 2,39)

L’Esprit Saint a transformé les apôtres, au-delà de ce qu’ils espéraient. Mais un temps d’attente a précédé sa venue. Que notre attente prolongée devienne le creuset qui fasse grandir notre désir. Notre désir d’une nouveauté, donnée par Dieu. Car le désir est une condition essentielle à la venue de l’Esprit Saint.

Comment s’y préparer ? quelques idées :

  • Lire les Actes des Apôtres, qui donnent à voir la vie des disciples transformés par l’Esprit Saint
  • Prier le chapelet, comme nous y invite le pape François. Il invite à (re)découvrir la beauté et la force du chapelet en famille (quand c’est possible, autrement sinon).

Père Benoit

2 réflexions sur « “Quand tu es dans l’épreuve, pense à la sortie” »

  1. Merci Benoît! Bonne attente de l’Esprit Saint:-)!
    Laurence Colcombet toujours de Cœur avec saint Joseph, grâce au bulletin paroissial et grâce à sa nouvelle paroisse st Joseph:-)

  2. Merci Benoît ! Belle attente de l’Esprit Saint:-) Laurence Colcombet à saint Étienne (toujours un pied à st Joseph par la lettre paroissiale)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*