Baptême de mon enfant (moins de 4 ans)

Vous désirez faire baptiser votre enfant et c’est une belle décision. Vous lui donnez le meilleur : le salut par Jésus Christ !

Vous accomplissez ce que Jésus a demandé aux apôtres avant de monter au Ciel : “Allez, de toutes les nations, faites des disciples, baptisez-les au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, et apprenez leur à garder tous les commandements que je vous ai donnés” (Mt 28,18).

Pour les enfants de moins de 4 ans, il est nécessaire de prévoir au moins deux mois à l’avance la cérémonie du baptême pour convenir d’une date avec le prêtre.

La préparation consiste en deux rencontres réparties sur un même week-end (la date vous est communiquée après votre inscription) : vendredi de 20h30 à 22h et le dimanche de 9h30 à 15h30. Il est bon que les deux parents ainsi que les parrain et marraine assistent à cette préparation.

Pour les enfants de plus de 4 ans, ils pourront être baptisés après avoir suivi un an d’éveil à la foi ou de catéchisme et une préparation spécifique.

Les documents à fournir pour l’élaboration du dossier de baptême :

– L’extrait de naissance de l’enfant

Le certificat de baptême du parrain

– Le certificat de baptême de la marraine

– Si le baptême est demandé pour une autre paroisse que celle du domicile des parents, justifier de l’autorisation du Curé de la paroisse du domicile des parents à qui il incombe d’assurer la préparation au baptême

 

Le Baptême en 12 questions :

1 – Les Parents doivent-ils être nécessairement baptisés
pour demander le baptême de leur enfant ?

Non puisque c’est la personne qui reçoit le baptême qui est concernée. La seule condition demandée par l’Eglise est que les parents qui présentent l’enfant s’engagent à lui faire découvrir la foi chrétienne et l’inscrive au catéchisme. Le catéchisme commence vers l’âge de sept ans (CE1) mais dans beaucoup de paroisse un éveil à la foi est proposé dès l’âge de 3 ans (Maternelle petite section)

2 – Si les Parents ne sont pas mariés à l’Eglise
(ni civilement le cas échéant) peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?

Oui pour les mêmes raisons que précédemment. Le baptême peut être considéré comme un don gratuit de Dieu fait à l’enfant.

3 – Des Parents dont l’un est incroyant ou appartiennent à une
religion non chrétienne, peuvent-ils faire baptiser leur enfant ?

Rien ne l’interdit à condition que le conjoint non-chrétien accepte que leur enfant soit plus tard catéchisé.

4 – Faut-il l’accord des deux parents pour faire baptiser un enfant ?
Dans tous les cas, lorsque l’enfant est mineur, l’accord des deux parents est indispensable, même si les parents sont séparés et qu’un seul tenait la garde exclusive. Si l’enfant est orphelin d’un des deux parents, seul l’accord du parent restant est obligatoire. S’il est orphelin des deux parents, c’est l’accord du tuteur qui est nécessaire.

5 – Peut-on demander le baptême pour un enfant adopté ?
Oui, à la condition de s’être assuré qu’il n’ait pas déjà été baptisé dans la religion catholique ou une autre religion.

6 – Peut-on baptiser un enfant sous n’importe quel prénom ?
L’Eglise recommande que le prénom de l’enfant ne soit pas étranger à la foi chrétienne. En effet par le baptême, l’enfant acquiert son identité de chrétien. Lorsque l’enfant (ou l’adulte) est baptisé après l’âge de 6 ans, il peut être baptisé sous un prénom de son choix ajouté à son prénom usuel. Dans le cas d’un nourrisson dont le prénom de l’état civil n’est pas celui d’un Saint, il est souhaitable d’en choir un parmi ses autres prénoms, qui le soit et d’en rajouter un à la suite.

7 – Un enfant ayant été baptisé dans une autre confession
chrétienne doit-il nécessairement être rebaptisé selon le rite catholique ?

Non, mais il faut vérifier qu’il s’agit du baptême chrétien (protestant,
orthodoxe, maronite, … ) donné avec la formule ” Au nom du Père et du Fils et du  Saint-Esprit”. Après vérification, il faudra simplement accomplir un acte d’admission à la pleine communion dans l’Eglise catholique.

8 – Doit-on être baptisé pour se marier à l’Eglise ?
Le baptême est le sacrement d’entrée dans l’Eglise. Il est comme la “porte” des autres sacrements. Celui qui n’est pas devenu chrétien par le baptême ne peut donc pas recevoir les autres sacrements
(confirmation, eucharistie, réconciliation, onction des malades, ordination, mariage.

9 – Que doit-on donner à la Paroisse (casuel) ?
Aucun sacrement ne peut s’acheter, mais une offrande est souhaitable pour la vie matérielle de la paroisse. Depuis la loi de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, (1905) seule la générosité des fidèles fait fonctionner matériellement la paroisse et le diocèse.
L’offrande n’est pas la rémunération des frais de cérémonie, elle est une participation à la vie de votre Eglise qui est présente tous les jours et pas seulement lorsque vous avez besoin d’une cérémonie. Le montant de l’offrande est laissé à votre appréciation.

10 – Le parrain et la marraine doivent-ils être nécessairement baptisés ?
Oui. Ce baptême doit avoir été reçu dans l’Eglise catholique pour au moins l’un des deux. Le rôle des parrain et marraine est de représenter la communauté chrétienne et de témoigner de la foi de l’Eglise auprès de l’enfant et aussi de prendre, avec les parents, l’engagement à l’éducation chrétienne de l’enfant. Pour cela, il faut soi-même être chrétien catholique.

11 – Est-il nécessaire qu’il y ait, à la fois un parrain et une marraine ?
Non. Une seule personne , homme ou femme , est nécessaire à condition que celle-ci soit baptisée, confirmée et qu’elle ait déjà communié, c’est à dire qu’elle ait reçu les trois sacrements de l’initiation chrétienne et qu’elle soit âgée de16 ans au minimum ( sauf dérogation accordée par le curé). Pour des raisons administratives, il n’est pas possible d’enregistrer, et par conséquent d’accepter, plus d’un parrain et d’une marraine pour un baptême; en outre, leur multiplicité viserait à réduire la responsabilité de chacun d’entre eux.

12 – La préparation au baptême est-elle obligatoire
pour le parrain et la marraine et qui en est responsable ?

Depuis le concile Vatican II, l’Eglise prévoit une préparation qui s’adresse en priorité aux parents. Il peut être utile que le parrain et la marraine y participent aussi, si les conditions matérielles le permettent. La préparation est assurée par le curé de la paroisse où réside le famille, même si le baptême a lieu dans une autre paroisse.

214, rue La Fayette – Paris 10e