Tous les articles par Père Jean-Pierre

1er mai Fête de Saint Joseph Travailleur

Jos GospelEn ce 150e anniversaire de l’église dédiée à Saint Joseph, nous fêtons tout particulièrement notre saint patron.

➜ Pour le déjeuner, merci d’apporter un ou plusieurs plats salés ou sucrés, selon le nombre de personnes que vous amenez. Ils seront placés sur un buffet où tout le monde pourra se servir.

➜ Ce dimanche 1er mai sera le dernier jour consacré à l’exposition2expositions sur l’histoire de notre église. A visiter rue La Fayette, n° 214. Ouvert tous les jours de 16h30 à 19h.

 

Nouvelles du 3 avril

APPEL URGENT : CATÉCHISME

Le groupe des CE1 n’a plus de catéchiste depuis quelques semaines. Nous avons besoin de deux catéchistes pour assurer la transmission de la foi aux 16 enfants concernés les vendredis de 16h à 17h30.
De plus, nous avons besoin de nouvelles personnes pour aider à aller chercher les enfants à la sortie des classes à 15h (école Claude Vellefaux en priorité, sinon ponctuellement aux écoles Louis Blanc, Aqueduc et Eugène Varlin) ou 15h30 (école St Laurent) et les amener à la paroisse.
Le catéchisme fait partie des priorités d’une paroisse car nous participons à répandre l’Evangile aux jeunes générations. Sans votre aide, actuellement il nous sera difficile d’assurer ce service vital.

Concert « 10 de chœurs »

Samedi 2 avril à 20h30.

Ensemble Koghtan.Chants Arméniens religieux et profanes avec l’ensemble Koghtan. Célébration du Printemps avec des œuvres de Janequin, Saint-Saëns, Debussy, Hindemith avec le chœur de chambre Arthemys.

Déjeuner du dimanche

Tous les dimanches, après la messe de 10h30, table ouverte pour déjeuner à la paroisse. Apportez votre déjeuner et venez comme vous êtes ! Tout l’après-midi, le local reste ouvert pour un temps fraternel.

Soiree-St-Joseph-petiteSoirées animées par la communauté de l’Emmanuel

  • Soirée miséricorde “Saint Joseph”. Le 7 avril de 20h à 21h30. Soirée de prière et d’intercession auprès de St Joseph.
  • Soirée de prière le lundi 11 avril à 20h30.

Préparation à la première communion

4e séance le samedi 9 avril de 15h30 à 19h.

Messe des familles

Le samedi 9 avril à 18h.

Démarche jubilaire pour l’année de la Miséricorde

Cette année 2016, le pape François invite chaque chrétien à vivre un pèlerinage auprès d’une église jubilaire de son diocèse pour recevoir la grâce de l’indulgence plénière.

Ce dimanche 3 avril 2016, dimanche de la Miséricorde, la paroisse vit un pèlerinage à la basilique Notre-Dame du Perpétuel Secours, une des huit églises jubilaires du diocèse de Paris. Nous passerons la porte sainte dans cette église.

L’indulgence plénière n’est pas un sacrement. Le sacrement du pardon, permet au baptisé d’être pleinement rétabli dans l’amitié de Dieu. Dans ce sacrement, Dieu, par l’absolution prononcée par un prêtre qui y est habilité, pardonne les péchés du baptisé qui vient demander d’être réconcilié avec Dieu. Le baptisé reçoit également la grâce de l’Esprit-Saint pour pouvoir lutter toujours mieux contre le péché. Mais, le sacrement de réconciliation n’enlève pas tout. En effet, lorsque nous péchons, nous participons à propager le mal dans le monde, nous participons à le rendre moins beau. Nous devenons « débiteurs » envers Dieu et souvent envers les hommes des conséquences de notre péché. Pour mieux comprendre ce lien, par exemple, si nous avons volé un objet chez quelqu’un, nous sommes tenus de le lui restituer pour que cessent les conséquences du vol. Si nous avons déchiré volontairement un dessin que quelqu’un aimait, nous sommes tenus de le restaurer.

Nous devons faire cesser les conséquences de notre péché. Le sacrement de la réconciliation ne permet pas cette réparation. Il n’enlève pas la « peine » que nous devons accomplir. Nous sommes invités à accomplir cette peine dès cette terre sinon nous l’emporterons au purgatoire avec nous. Il y a deux sortes de peines : les peines dues pour compenser les désordres en chaînes introduits dans le monde par les péchés commis et les peines dues pour effacer les « résidus du péché » dans l’âme du pécheur elle-même. Par cette dernière expression, on désigne la propension à tomber à nouveau dans les mêmes fautes.

L’indulgence permet d’enlever ces deux sortes de peine. En quelque sorte, devant notre désir de réparer les conséquences des fautes commises, Dieu se montre « indulgent » et les enlève. L’indulgence peut être partielle ou plénière. Elle peut être demandée pour nous-mêmes ou pour quelqu’un d’autre.

Une indulgence plénière peut être obtenue après avoir effectué une démarche précise. Les conditions habituelles pour l’obtenir sont : – le désir de changement de vie, – la confession sacramentelle avec absolution personnelle, – la prière aux intentions du Pape, – la profession de foi (en récitant le « Je crois en Dieu »).

Au mois d’avril, les intentions du Pape sont les suivantes : – Pour que les petits exploitants agricoles reçoivent une juste rémunération pour leur travail précieux. – Pour que les chrétiens d’Afrique témoignent de leur foi au Christ au milieu des conflits.

Père Jocelyn PETITFILS

Dimanche 3 avril : passer la porte de la miséricorde

Notre paroisse vous propose, en ce dimanche de la miséricorde, de vivre une démarche pour passer ensemble la porte sainte à Notre-Dame du Perpétuel Secours.

Vivre la miséricorde en paroisse pour être soutenu par la prière de la communauté chrétienne :

  • Parce que chacun de nous a besoin de la miséricorde du Seigneur.
  • Parce que notre communauté chrétienne a besoin de la miséricorde du Seigneur.

– 14h15 : départ à pied jusqu’à N-D du Perpétuel Secours
– 15h : participation au parcours avec Ste Thérèse de l’E-J apôtre de la miséricorde dans le quartier de Notre-Dame du Perpétuel Secours
– 15h40 : départ en métro (Jaurès ➙ Père Lachaise, se munir de son titre de transport) pour ceux qui ne peuvent pas marcher
– 16h : parcours dans l’église de N-D du Perpétuel Secours et passage de la porte sainte
– 16h30 : Histoire de l’église et de l’icône de N-D du Perpétuel Secours

Le Christ est ressuscité !

La joie pascale doit éclairer nos visages malgré les douleurs et les difficultés qui atteignent toujours notre monde. Il ne s’agit pas de les oublier, ce serait manquer de compassion pour les personnes qui en souffrent. Mais c’est accéder à une réalité plus haute : au-delà de la Passion qui est le chemin par lequel  passent l’humanité et chacun de nous, il y a la Vie, la gloire de la résurrection. C’est ce qui donne sens à nos existences. Etre chrétien, ce n’est pas être résigné à subir. C’est participer à la passion du Christ pour parvenir à sa résurrection. La différence se situe dans le sens que nous donnons à l’épreuve. Se savoir appelé à la résurrection ouvre la possibilité de vivre chaque événement en enfant de lumière. « La vérité vous rendra libre » dit Jésus. Libre d’aimer malgré le mal qui nous atteint ; libre de construire sa vie malgré qu’elle doive se terminer un jour ; libre de croire dans les valeurs qui font vivre même si l’on doit mourir. La résurrection du Christ est l’événement central de l’histoire qui a propulsé l’humanité sur la voie de plus hautes civilisations. Elle est notre héritage, transmis par nos pères dans la foi depuis la christianisation de notre pays. Et elle demeure le dynamisme qui libèrera notre société des péchés qui la retiennent encore captive. A chaque génération, le mal à combattre prend des formes nouvelles où les chrétiens sont interpellés en raison de leur espérance en la vie éternelle. Rejetons donc le péché qui nous entrave et courons l’épreuve qui nous est proposée. Le Christ ressuscité est notre force.

Père Jean-Pierre Durand

Nouvelles du 27 mars

La tunique du Christ

En ce dimanche de Pâques, nous irons voir la tunique du Christ à la basilique Saint Denys d’Argenteuil où elle est exposée. Le départ est prévu à 15h de Saint Joseph Artisan, en transports en commun.

Année sainte de la miséricorde

Pour recevoir une grâce particulière de la miséricorde divine, en cette année qui lui est dédiée, nous vous proposons deux rendez-vous :

  • dimanche prochain 3 avril, le dimanche de la miséricorde, un pèlerinage à Notre-Dame du Perpétuel Secours.
  • samedi 28 mai, matin et après-midi, un pèlerinage de Saint Nicolas des Champs au Sacré-Coeur, en passant par Saint Laurent et Saint Joseph Artisan intitulé de NotreDame des Malades au Sacré-Coeur de Jésus.

Dimanche 3 avril : passer la porte sainte à N-D du Perpétuel Secours

Notre paroisse vous propose, en ce dimanche de la miséricorde, de vivre une démarche pour passer ensemble la porte sainte à Notre-Dame du Perpétuel Secours. Chacun de nous a besoin de la miséricorde du Seigneur.
Vivre la miséricorde en paroisse pour être soutenu par la prière de la communauté chrétienne ; parce que notre paroisse a besoin de la miséricorde du Seigneur.

– 14h15 : départ à pied jusqu’à N-D du Perpétuel Secours
– 15h : participation au parcours avec Ste Thérèse de l’E-J apôtre de la miséricorde dans le quartier de Notre-Dame du Perpétuel Secours
– 15h40 : départ en métro (Jaurès ➙ Père Lachaise, se munir de son titre de transport) pour ceux qui ne peuvent pas marcher
– 16h : parcours dans l’église de N-D du Perpétuel Secours et passage de la porte sainte
– 16h30 : Histoire de l’église et de l’icône de N-D du Perpétuel Secours

L’indulgence plénière

Il est possible d’obtenir une indulgence plénière lors du passage de la porte sainte, aux conditions habituelles :
désir de changement de vie, confession sacramentelle avec absolution personnelle, prière aux intentions du Pape, profession de foi (récitation du Je crois en Dieu). En ce mois de mars 2016, l’intention de prière universelle du Pape est pour  les familles en difficulté. Son intention de prière pour l’évangélisation est pour les chrétiens persécutés.

  • Qu’est-ce qu’une indulgence plénière ?

« Tandis que le pardon sacramentellement reçu assure au baptisé qu’il est pleinement rétabli dans l’amitié de Dieu et lui accorde la grâce de l’Esprit-Saint pour qu’il puisse lutter toujours mieux contre le péché, l’indulgence donne l’espérance que les conséquences des péchés commis n’empêchent pas, au terme de l’histoire, l’accomplissement de l’œuvre de Dieu. L’indulgence peut être gagnée pour soi mais aussi pour des défunts » (site Internet du diocèse de Paris).
Le péché entraîne deux conséquences : une rupture de la communion avec Dieu (restaurée par le sacrement de la réconciliation) mais aussi une peine temporelle due au péché, qui se manifeste par exemple par le  temps de purgatoire après la mort. C’est la peine nécessaire pour que le pécheur abandonne son péché et que remet totalement l’indulgence si elle est plénière. Pour qu’elle soit plénière, le désir de changement c’est à dire la contrition doit être parfaite.

Vie fraternelle

Le dimanche, la table est ouverte à tous. Il vous suffit d’apporter votre repas. L’après-midi, chacun est le bienvenu pour un temps fraternel.

Messe de 10h30

  • Accueil des bébés

Un service d’accueil des bébés jusqu’à 3 ans est organisé à la salle 7 durant la messe de 10h30. Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés pour assurer cet accueil.
Contact : Laetitia et Grégoire Robillard.

  • Liturgie de la Parole

Durant les messes de 10h30 du dimanche, un service de la liturgie de la Parole est proposé. A partir de la première lecture, les enfants âgés de 4 à 7 ans sont invités à se diriger vers la salle du frère Alpert (à gauche dans le choeur), pour suivre une une liturgie adaptée à leur âge des lectures de ce dimanche. Ils pourront rejoindre l’assemblée à partir de l’offertoire.
Contact : Gilles et Aurélie Weinmann

Semaine Sainte

Dimanche des Rameaux 20 mars Messe à 10h30

Pas de messe anticipée des Rameaux le samedi soir 19 mars à  cause de la fête de St Joseph.

Mercredi 23 mars à 18h30 Messe chrismale à la cathédrale N-D de Paris

Jeudi saint 24 mars à 19h30 Célébration de la sainte Cène

Prière au reposoir jusqu’à minuit.

Vendredi saint 25 mars
12h15 Chemin de Croix
19h30 Office de la Passion

Fête de Pâques

  •  Samedi 26 mars à 21h Vigile pascale avec le baptême de Marie Li Dong
  • Dimanche 27 mars messes aux heures habituelles, à 10h30 avec les baptêmes des 5 enfants

Dimanche de Pâques 27 mars à 15h : Sortie à Argenteuil, visite de la tunique du Christ. Départ en transports en commun.

Jeudi 24 et vendredi 25 mars, pas de messe à 12h15

Confessions :
mercredi 23 mars de 16h à 17h30
jeudi 24 mars de 16h à 18h

Servants d’autel répétitions pour les jours saints :
jeudi 24 mars à 18h
vendredi 25 mars à 18h
samedi 26 mars de 17h à 18h30

Sermon de Méliton de Sardes (IIè siècle) sur la Pâque

Bien des choses ont été annoncées par de nombreux prophètes en vue du mystère de Pâques qui est le Christ : A lui la gloire pour les siècles des siècles. Amen.

C’est lui qui est venu des cieux sur la terre en faveur de l’homme qui souffre ; il a revêtu cette nature dans le sein de la Vierge et, quand il en est sorti, il était devenu homme ; il a pris sur lui les souffrances de l’homme qui souffre, avec un corps capable de souffrir, et il a détruit les souffrances de la chair ; par l’esprit incapable de mourir, il a tué la mort homicide.

Conduit comme un agneau et immolé comme une brebis, il nous a délivrés de l’idolâtrie du monde comme de la terre d’Egypte ; il nous a libérés de l’esclavage du démon comme de la puissance de Pharaon ; il a marqué nos âmes de son propre Esprit, et de son sang les membres de notre corps.

C’est lui qui a plongé la mort dans la honte et qui a mis le démon dans le deuil, comme Moïse a vaincu Pharaon. C’est lui qui a frappé le péché et a condamné l’injustice à la stérilité, comme Moïse a condamné l’Egypte.

C’est lui qui nous a fait passer de l’esclavage à la liberté, des ténèbres à la lumière, de la mort à la vie, de la tyrannie à la royauté éternelle, lui qui a fait de nous un sacerdoce nouveau, un peuple choisi, pour toujours. C’est lui qui est la Pâque de notre salut.

C’est lui qui endura bien des épreuves en un grand nombre de personnages qui le préfiguraient ; en Abel il a été tué ; en Isaac il a été lié sur le bois ; en Jacob il a été exilé ; en Joseph il a été vendu ; en Moïse il a été exposé à la mort ; dans l’agneau il a été égorgé ; en David il a été en butte aux persécutions ; dans les prophètes il a été méprisé.

C’est lui qui s’est incarné dans une vierge, a été suspendu au bois, enseveli dans la terre, ressuscité d’entre les morts, élevé dans les hauteurs des cieux.

C’est lui, l’agneau muet ; c’est lui l’agneau égorgé ; c’est lui qui est né de Marie, la brebis sans tache ; c’est lui qui a été pris du troupeau, traîné à la boucherie, immolé sur le soir, mis au tombeau vers la nuit. Sur le bois, ses os n’ont pas été brisés ; dans la terre, il n’a pas connu la corruption ; il est ressuscité d’entre les morts et il a ressuscité l’humanité gisant au fond du tombeau.

Nouvelles du 20 mars

Canal–Jeunes

Confirmation Séance de préparation ce dimanche 20 mars à 15h.

Semaine Sainte

Voir le détail des célébrations

Visite de la Tunique du Christ

Dimanche de Pâques 27 mars.

Départ à 15h en transports en commun

En savoir plus…

A noter dans l’agenda

Année sainte de la Miséricorde :annee misericorde 2

 

22-23 avril 2016 Braderie paroissiale
Dimanche 1er mai 2016 Fête de Saint Joseph Travailleur
28 mai : pèlerinage de Notre-Dame des Malades au Coeur de Jésus (St Nicolas des Champs, St Laurent, St Joseph Artisan, le Sacré-Coeur)