Soyons sages comme Jeanne d’Arc !

« Apprends-nous la vraie mesure de nos jours : que nos cœurs pénètrent la sagesse » (Ps 89,12)

Notre sortie paroissiale à Rouen le samedi 12 octobre a été riche. Mais que retenir de cette journée, qui alliait le spirituel à la détente, en passant par le fraternel sans oublier ni le gastronomique et encore moins l’homélie d’un anglais sur Jeanne d’Arc ? Sans doute beaucoup de choses, et chacun pourra se poser la question. Pour ma part, je voudrais vous partager un enseignement que j’en retire.

Comment se fait-il que des siècles après, on parle encore d’une jeune femme, inconnue au départ, dans tous les domaines de la société (politique, religieux, culturel, …) ? Pourquoi sa vie a été importante au point qu’en se rendant sur le lieu de son bûcher, on soit encore ému et saisi par la dignité du lieu et la solennité de l’événement (malgré la fanfare qui passe à ce moment-là) ? Pourquoi une vie si courte – elle est morte à 19 ans – a-t-elle autant marqué les esprits ?

Bien sûr elle a fortement contribué à l’évolution politique et militaire du pays, ce qui suffit à la faire entrer dans l’histoire. Mais il y a plus que cela. Jeanne d’Arc a donné sa vie par fidélité à Dieu qui lui avait confié une mission importante, par des « voix ». L’accomplissement de sa mission jusqu’au bout lui a valu la condamnation à mort. Mais elle a préféré être fidèle à la vérité, à Dieu et à sa volonté, que de garder sa propre vie. Sa vie nous donne un message fort, qu’on peut résumer avec les mots du psaume :

« Ton amour vaut mieux que la vie » (Ps 62,4).

L’exposition sur le Titanic est venue comme pour confirmer cette vérité, avec le témoignage d’un couple qui avait choisi de rester ensemble sur le bateau qui coulait, laissant la place sur le canot de sauvetage à leur domestique.

Père Benoît Leclerc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*