Se laisser conduire par l’Esprit

A Jérusalem, dix jours après l’Ascension de Jésus, les apôtres sont restés à attendre le don que Jésus leur avait préparé. Ils ont obéit à la parole de Jésus de veiller dans la foi. Ils se sont rendus disponibles, ouverts à l’accueil de l’Esprit Saint. Et, l’Esprit s’est répandu sur eux. Depuis cet instant, la source de l’Esprit ne s’est jamais tarie. L’eau promise par Jésus à la Samaritaine est bien devenue fleuve. Elle s’est propagée aux quatre coins du globe, comme un liquide qui s’infiltre dans les plus petits interstices. A l’humanité, il a donné cette eau vive du salut. Jésus utilise cette image de l’eau pour décrire l’Esprit Saint parce que, comme l’Esprit, « l’eau est à la base de tout ; parce que l’eau produit la végétation et la vie ; parce que l’eau descend du ciel sous forme de pluie ; parce qu’en tombant sous une seule forme, elle opère de façon multiforme. Elle est différente dans le palmier, différente dans la vigne, elle se fait toute à tous. Elle n’a qu’une seule manière d’être, et elle n’est pas différente d’elle-même. La pluie ne se transforme pas quand elle descend ici ou là, mais, en s’adaptant à la constitution des êtres qui la reçoivent, elle produit en chacun ce qui lui convient » (St Cyrille de Jérusalem).

Accueillons cette eau de la vie. Nous vivons dans un monde fermé à double tour ; verrouillé par des millions de clés. Laissons la porte ouverte au don de Dieu. Lui seul transforme notre être, le féconde comme une plante. Lui seul nous conduit au repos de l’âme, à la joie véritable. Ne cherchons pas à maîtriser tout seul notre vie, à en contrôler les moindres détails. « Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. L’Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c’est un Esprit qui fait de vous des fils » (Rm 8, 14-15). Mettons notre confiance dans l’Esprit de Dieu. Osons réaliser les coups d’audace que désire l’Esprit. Les apôtres ont fait confiance, ils n’étaient pas meilleurs que nous. « Puisque l’Esprit est notre vie, laissons-nous conduire par l’Esprit» (Ga 5,25).

Père Jocelyn PETITFILS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*