L’Ascension du Seigneur ou la présence de Jésus au milieu de nous

Jeudi prochain, nous célèbreront l’exceptionnelle fête de l’Ascension du Seigneur. Depuis 1802, la République nous accorde un jour férié pour approfondir le grand mystère qui s’y joue. Quarante jours après sa résurrection selon les Actes des apôtres, Jésus monte au Ciel, auprès de son Père. Il quitte ses apôtres, il quitte la terre qu’il a aimée. Il quitte les siens, ses apôtres, ses amis. Mais pourquoi cet abandon alors qu’il vient juste de ressusciter ? S’il nous aime, pourquoi nous laisse-t-il seul ?

Il ne s’agit nullement d’un abandon. Jésus continue d’être notre unique Bon Pasteur. Il ne quitte ses apôtres que pour les inviter, et nous avec, à le suivre autrement. Dans l’évangile selon saint Matthieu, la dernière parole qu’il prononça à ses apôtres fut justement : « voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28,20).

L’évangile des pèlerins d’Emmaüs donne un indice de cette présence de Jésus toujours à nos côtés, sur terre. Dans cet évangile, tous tristes, deux disciples de Jésus retournent chez eux. Ils viennent de Jérusalem où ils ont assisté au drame de la mort de leur maître. Ils ont aussi entendu que des femmes avaient prétendu qu’il était ressuscité. En chemin, ils rencontrent un homme qui leur montre le sens de ces événements en reprenant l’Ecriture sainte. Arrivés à la localité d’Emmaüs le soir, ils dînent tous les trois ensemble. Au cours de ce repas, l’homme se met à rompre le pain et à le bénir de la même manière qu’avait fait Jésus la veille de sa mort. Alors, se produit l’étonnant. A leur grande stupéfaction, les deux comprennent que cet homme qui mange avec eux n’est autre que Jésus. Mais, celui-ci disparait subitement de devant leurs yeux. Et eux, remplis du feu de l’amour de Dieu, reviennent à Jérusalem l’annoncer aux apôtres.

Si l’on rapproche cette disparition de celle de l’Ascension, nous pouvons saisir que Jésus se laisse voir désormais de manière privilégiée dans l’Eucharistie. Désormais Jésus ne se voit plus, mais nos yeux, habités par la foi peuvent reconnaitre Jésus dans son corps et son sang. C’est là qu’il nous parle. Bien sûr, Il habite également nos cœurs. Il est présent « lorsque deux ou trois sont réunis en son nom » (Mt 18,20), c’est-à-dire dans son Eglise. Il est présent aussi dans le pauvre. Néanmoins, la demeure de Jésus qui reste la plus importante après son Ascension est bien l’Eucharistie car là se trouve le corps réel et tout entier du Sauveur.

Prenons au sérieux cette proximité de Jésus. Venons honorer la présence du Christ à la messe, et en particulier lors de cette grande fête de l’Ascension. Venons fréquenter Jésus toujours présent au milieu de nous au tabernacle ou à l’adoration. La question était au début : « s’il nous aime, pourquoi nous laisse-t-il seul ? » La question que l’on doit se poser maintenant est : Si nous l’aimons, pourquoi nous le laissons si souvent seul ?

Père Jocelyn Petitfils

Une réflexion sur « L’Ascension du Seigneur ou la présence de Jésus au milieu de nous »

  1. Quel magnifique réflexion ! Merci père Jocelyn pour ce texte qui m’a ouvert les yeux sur le sens plus profond de l’Ascension !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*