Saint André Bessette, un ami de saint Joseph

Le 19 mars, nous célébrerons la fête de saint Joseph, époux de Marie. C’est le moment d’honorer notre saint patron ! A cette occasion deux messes solennelles et une veillée de prière ponctueront la journée. Il s’agit d’un grand événement pour notre église car de nombreux pèlerins viendront spécialement ce jour-là. Durant la soirée, il sera proposé pour la première fois la démarche de recevoir sur le front une onction d’huile, une huile qui provient du plus grand sanctuaire consacré à lui du monde à Montréal au Canada et qui y brûle devant la statue du saint. Cette initiative vient de saint André Bessette (1845-1937). J’ai fait la découverte de ce saint, fidèle ami de saint Joseph, il y a peu et j’avoue qu’il mériterait d’être bien plus connu. C’est vrai qu’il a été canonisé récemment, en 2010, par Benoit XVI.

Il est considéré comme l’homme religieux le plus célèbre du Québec. C’est une magnifique figure de sainteté car l’œuvre de Dieu y éclate pour la simple raison qu’il était dépourvu de talent humain. Petit de taille, malade chronique, illettré, de nature simple, n’étant à l’aise dans aucun travail, il a connu jeune l’épreuve de la mort de ses parents. Mais, le Seigneur l’a choisi pour faire fructifier ses dons et le montrer au monde. Adolescent et adulte, il tente d’exercer divers métiers sans jamais réussir à trouver sa voie.

Finalement, à 25 ans, il entre dans la congrégation de Sainte-Croix. Ses supérieurs le chargent d’une petite tache, celle de portier d’un collège, qu’il gardera très longtemps. Il en fera une plaisanterie, en disant  qu’à son entrée en communauté on lui a « montré la porte » et qu’il l’a gardée durant presque 40 ans. C’est l’homme à tout faire du collège. Très tôt, dévoré par la prière, il manifeste des dons de thaumaturge par l’intersession de saint Joseph et bientôt la foule viendra le voir à la porte du collège pour obtenir des guérisons qui seront très nombreuses tout au long de sa vie. Il décide de lancer la construction d’une immense basilique dédiée à saint Joseph qui sera érigée avec l’arrivée nombreuse de dons.

A sa mort, à 91 ans, ayant rayonné dans tout le continent américain, 1 million de personnes viendra défiler pendant une semaine pour un dernier hommage à cette figure discrète. Il manifestait une charité sans borne et s’efforçait de soulager les détresses de ceux qui venaient se confier à lui. Il exhortait ainsi : « Ne cherchez pas à vous faire enlever les épreuves, demandez plutôt la grâce de bien les supporter ». Un bon conseil à suivre en ce temps du Carême.

Père Jocelyn PETITFILS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*