Messire, une nouvelle année de grâce !

Jadis, une heureuse coutume existait en France : faire précéder le numéro de l’année par l’expression « l’an de grâce » comme on entend par exemple au début du fameux film Les visiteurs avec Jacquouille la Fripouille. D’où vient cette expression ? Pourquoi elle n’est plus utilisée ?

Cette expression aurait été utilisée dans les documents officiels dans un sens précis sur une courte période de notre Histoire nationale : entre 1300 environ et 1569. Durant cette époque, la date de début d’année n’était pas encore fixée au 1er janvier mais variait en fonction des régions de France. Soit elle commençait le 25 décembre, jour de la Nativité de Jésus, alors elle prenait le nom d’ « an de grâce ». Soit elle commençait le 1er janvier comme l’avait ordonné le Pape Libère depuis l’an 352, reprenant la décision de Jules César de 46 avant Jésus-Christ selon son calendrier « julien ». Soit enfin, elle commençait le 25 mars, jour de l’Annonciation de Marie par l’Ange Gabriel qu’elle enfanterait le Sauveur, alors elle prenait le nom d’ « an de l’Incarnation » puisqu’il s’agissait de la fête de l’incarnation de Jésus dans le sein de Marie. Il fallut attendre une décision du roi Charles IX de 1569 pour que l’édit du Pape Libère soit finalement respecté et étendu à tout le Royaume de France.

Cette belle expression d’ « année de grâce » est tombée peu à peu en désuétude dans les documents officiels à partir de 1569. Pourtant, elle aurait mérité de subsister tant il est vrai que chaque année que fait le Bon Dieu est une année de grâce. Dieu nous donne une année de plus à vivre et c’est une déjà une joie immense ! Nous pouvons aussi lui rendre grâce pour la nouvelle année pour tout ce qu’il va nous donner comme signes de son amour. Bien sûr, il y aura des épreuves à vivre, des passages difficiles. Mais le simple fait de nous savoir aimés par Lui alors que nous ne le méritons pas, étant pécheurs, devrait nous combler de paix chaque jour.

Par conséquent, si vous me permettez, je souhaite que l’an de grâce 2019 porte bien son nom pour vous et vos proches !

Père Jocelyn Petitfils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*