Une rentrée dans la liberté ?

« Vous laissez de côté le commandement de Dieu pour vous attacher à la tradition de hommes ». C’est la Parole de Dieu de ce dimanche de rentrée et sans doute la Parole que Dieu nous adresse pour éclairer notre retour à la vie « normale » qui va s’écouler durant de longs mois.

Nous reprenons notre travail, nos responsabilités familiales et aussi le train-train quotidien. Sous un ciel parfois maussade et la tête remplie de souvenirs de vacances, nous pourrions rêver d’être ailleurs. Mais l’ailleurs auquel le Seigneur nous appelle est tout entier dans l’irruption dans nos vies de l’Évangile : la Bonne Nouvelle du salut. Le décor le plus paradisiaque de nos vacances n’aura jamais le pouvoir de changer nos vies comme le Seigneur en a le secret. En changeant nos coeurs, en nous sanctifiant, il fait advenir sa Vie, dans notre vie. Il renouvelle toute chose. Mais pour cela il nous appelle à mettre en oeuvre son commandement.

C’est donc à un discernement auquel il nous convie : en quoi mettons-nous en oeuvre le commandement de Dieu en toutes ces choses auxquelles on s’attelle en cette rentrée ? En quoi, ce à quoi nous nous obligeons, est bien le commandement de Dieu et non pas la tradition des hommes ? Toutes ces obligations sont-elles bien ce à quoi Dieu nous appelle ? Et donc, comment les faire de façon réellement évangélique ? Comment laisser le Seigneur porter avec nous le fardeau ? Car le fardeau que le Seigneur veut nous voir porter, et qu’il est tout prêt à porter avec nous, celui de la charité, est celui qui fait advenir le divin dans notre monde. Mais il est assez éloigné du fardeau des multiples obligations du paraître, que les autres nous font endosser. Ou bien que l’on s’impose à soi-même pour nous sentir à la hauteur.

Le seul lien qui devrait nous lier à notre labeur devrait être celui de la charité, le lien de la vraie liberté.

Père Jean-Pierre Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*