De la beauté pour l’été (une sélection de films)

L’an dernier, vous aviez eu droit à une sélection de livres pour l’été. Cette année, c’est une sélection de films qui vous est proposé et qui font du bien à notre cœur d’homme. Il s’agit de films de tout style, tout origine, toute époque et considérés comme des chefs d’œuvre. J’ai privilégié la qualité cinématographique plutôt que le caractère explicitement religieux car la beauté nous conduit aussi à Dieu.

  • QUAI DES BRUMES (France), de Marcel Carné, 1938, 1h31 : un des plus beaux films d’amour.
  • LETTRE D’UNE INCONNUE (Etats-Unis), de Max OPHULS, 1948, 1h26 : hymne à l’amour pur.
  • CHANTONS SOUS LA PLUIE (Etats-Unis), de Stanley DONNEN et Gene KELLY, 1952, 1h43 : joyau de la comédie musicale qui donne envie de vivre, de danser et de chanter.
  • LA STRADA (Italie), de Frederico FELLINI, 1954, 1h55 : éloge de la simplicité.
  • ORDET (la Parole) (Danemark), de Carl Theodor DREYER, 1955, 2h06 : un miracle !
  • AU HASARD BALTHASAR (France), de Robert BRESSON, 1966, 1h35 : conte moderne sur l’innocence de la nature face à l’homme.
  • ANDREÏ ROUBLEV (URSS), d’Andreï TARKOVSKI, 1969, 3h05 : itinéraire spirituel d’un artiste contemplatif au cœur de la Russie en plein chaos.
  • LE ROI ET L’OISEAU (France), de Paul Grimaud, 1979, 1h27 : conte philosophique contre tout totalitarisme.
  • ELEPHANT MAN (Etats-Unis), de D. LYNCH, 1980, 2h05 : la dignité humaine d’une « bête de foire »
  • PARIS TEXAS (Etats-Unis), de Wim WENDERS, 1984, 2h19 : magnifique reconstruction progressive d’un homme perdu et d’une famille déchiré (l’image choisie pour cet article est tirée de ce film)
  • AU REVOIR LES ENFANTS (France), de Louis MALLE, 1987, 1h44 : l’apprivoisement et l’amitié en temps de guerre.
  • MON VOISIN TOTORO (Japon), de Hayao MIYAZAKI, 1988, 1h16 : cultiver l’émerveillement.
  • CONTE D’HIVER (France), Eric ROHMER, 1992, 1h51 : Le surgissement de la grâce.
  • LA PROMESSE (France), de Jean-Pierre et Luc DARDENNE, 1996, 1h35 : valeur d’une promesse dans le monde moderne. Le combat spirituel d’un adolescent.
  • LA LIGNE ROUGE (Canada-Etats-Unis), de Terrence MALLICK, 1999, 2h50 : l’homme face à la beauté de la nature et au néant de la guerre.
  • GRAVITY (Etats-Unis), d’Alfonso CUARON, 2013, 1h30 : réconciliation d’une femme avec elle-même.

Père Jocelyn Petitfils

Une réflexion sur « De la beauté pour l’été (une sélection de films) »

  1. Merci pour cette liste qui est n bon rappel et fait se souvenir d’autres que je n’ai pas vu!
    Marie-José

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*