« Christ est ressuscité ! Vraiment, il est ressuscité ! »

Nous en sommes témoins !

Il nous a donné de participer à sa victoire en nous tirant de nos tombeaux.

Dans la libération de nos péchés, de nos haines, de nos égoïsmes, de nos divisions et de nos incroyances, nous avons vu la victoire, en nous, du crucifié.

A chaque fois qu’un homme de bonne volonté  se tourne vers son prochain, dans la justice et la paix, nous voyons le Christ ressuscité élargir son règne.

Lorsque la cause des petits et des sans voix est défendue, quand des personnes risquent leur vie pour les victimes de la haine et de la violence, c’est le Christ vivant qui éclaire, qui libère et qui sauve.

Nous le voyons dans le monde : le Christ est ressuscité !

La miséricorde divine est à l’œuvre aujourd’hui. Nous en sommes les bénéficiaires conscients. Et combien n’avons nous pas vus d’hommes et de femmes trouver la force de se convertir de leurs fautes et se relever ? Le Christ glorieux, à leur insu, les attirant à lui.

Dieu fait grâce. Par sa résurrection le Christ est entré au Ciel et la porte du Ciel demeure toujours ouverte.

Tout en demeurant un lieu de combat, le monde ne s’enfonce pas dans un mal toujours croissant. La miséricorde divine donne toujours à chaque homme la possibilité d’être sauvé. La fatalité de l’enchainement de la haine et de la violence n’a pas le dernier mot. Dans ce lieu de combat, le mal n’a pas la victoire définitive, mais bel et bien le Christ vainqueur. Des souffrances mêmes subies par les hommes apparaît un long un travail d’enfantement. Comme en témoigne l’histoire personnelle de chacun des baptisés de Pâque.

Le Christ engendre à la vie de nouveaux enfants de Dieu.

Père Jean-Pierre Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*