Partir en mission, c’est entrer dans la joie de l’Esprit Saint. 

Lorsque Jésus envoya les 72 disciples en mission (Luc 10), ceux-ci devaient se demander par quels moyens ils pourraient remplir une tâche si difficile : préparer la venue du Seigneur dans toutes les localités et villages où il se rendrait. N’était-ce pas hors de leur portée ? De plus, Jésus les prévint de n’emporter ni argent ni sandales et que de surcroît ils partaient comme des agneaux au milieu des loups ! Pauvreté de moyens et hostilité. Mais ils revinrent tout joyeux, nous dit saint Luc (10, 17) car ils avaient vu Dieu à l’oeuvre avec eux. En fait, leur mission avait surtout manifesté la seigneurie du Christ qui n’a de cesse que son Royaume s’étende. Et Jésus lui-même « tressaillit de joie sous l’action de l’Esprit Saint et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits » (Lc 10, 21).

Le pape François a renouvelé l’envoi en mission de tous les fidèles par l’exhortation apostolique « La joie de l’évangile » avec ces mots : « Ne nous laissons pas voler la joie de l’évangélisation » (n° 83).

L’évangélisation fait partie de notre nature de baptisés. La mettre en oeuvre, c’est donc déployer une partie de notre être chrétien, vivre plus pleinement de la grâce de Dieu qui est la Vie.

Le 19 septembre 2015, Monseigneur André Vingt-Trois s’adressait aux conseils pastoraux des paroisses : « Cette année, je vous propose de prolonger l’action des dernières années par un programme de mission de trois ans : 2015-2018. Ces trois années comporteront trois pistes d’engagement missionnaire parmi lesquels vous choisirez celui ou ceux qui correspondent le mieux à l’histoire de votre communauté, à sa situation actuelle et aux besoins des hommes et des femmes de vos quartiers. Ces trois pistes… peuvent s’exprimer par trois verbes : ANNONCER, PARTAGER, TRANSMETTRE. »

Dans ce quartier particulièrement marqué par la présence des non-chrétiens, où nous avons pris une certaine habitude de sortir, ne serait-ce que pour exister, et après en avoir depuis longtemps parlé en conseil pastoral, il m’a semblé, dans la prière, que le Seigneur nous envoie en mission et également que notre paroisse avait à accentuer sa dynamique missionnaire.

En recevant cette lettre aujourd’hui prenez ces paroles pour vous. Parce que vous êtes un baptisé pratiquant et d’autant plus si vous êtes déjà engagé dans une activité d’église, je vous appelle à prendre part à cette mission paroissiale. On a tous autre chose à faire. Mais la vie du Christ, je le crois, passe pour nous aujourd’hui par le fait d’annoncer la Bonne Nouvelle. Les signes des temps nous le montrent. Ne ratons pas l’occasion. Le Seigneur, nos frères non-croyants et la paroisse ont besoin de vous. Nous irons durant cette mission à la rencontre des mille et un visages du quartier. Cette semaine de mobilisation va vous y préparer. Venez partager la joie de coopérer à l’oeuvre de Dieu dans l’évangélisation.

Père Jean-Pierre Durand

8 février : La retraite « disciple missionnaire »

2 réflexions au sujet de « Partir en mission, c’est entrer dans la joie de l’Esprit Saint.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*