fatima1

Il y a 100 ans, le miracle du soleil à Fatima

Les apparitions de Fatima se sont achevées il y a 100 ans exactement, le 13 octobre 1917. Après que Marie, une dernière fois, venait d’apparaitre lumineuse aux trois enfants Lucie, François et Jacinthe et de leur parler, un événement exceptionnel, promis par la Vierge pour la conversion des pécheurs, arriva ce jour-là : le miracle du soleil. Dans ce coin du Portugal, il fut visible par la foule rassemblant près de 60 000 personnes.

Le journaliste anticlérical Avelino de Almeida fera paraître un récit sensationnel dans le journal O Seculo le 15 octobre suivant. La pluie qui tombait à verse s’arrêta soudainement, le soleil changea d’apparence, se mis à tourbillonner dans le ciel pendant dix minutes, puis sembla foncer sur la foule, ce qui créa la panique, avant qu’il ne reprenne sa position normale. À la fin, alors que tout le monde était trempé jusqu’aux os, chacun eut la surprise de trouver ses habits et le sol absolument secs. L’Évêché de Leira Fatima recueillera par la suite des milliers de témoignages, tous concordants, jusqu’à 40 km à la ronde. Ce grand miracle eut beaucoup de retentissement dans le pays et fit parler des apparitions.

Les six apparitions de Marie à Fatima sont d’une très grande richesse et sont une source d’enseignements encore aujourd’hui. Elles rappellent l’existence des anges et la pratique des vertus théologales (foi, espérance et charité). Elles insistent aussi sur la nécessité de la prière pour la conversion des pécheurs, et sur la valeur des sacrifices et des souffrances offertes ; ainsi que la valeur propitiatoire de la messe (elle apporte le Salut en actualisant le sacrifice du Christ sur la Croix). La Vierge Marie rappelle les fins dernières en parlant du Paradis, du Purgatoire et de l’Enfer, elle souligne l’importance de la communion des saints (la prière des vivants peut soulager la souffrance des âmes qui attendent au Purgatoire) et recommande le chapelet comme moyen de sanctification privilégié. Les apparitions sont également remarquables par l’authentification de leur origine divine, grâce au miracle du soleil.

En ce mois du Rosaire, ne fermons pas notre cœur mais laissons-nous aimer par le Seigneur.

Père Jocelyn Petitfils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*