viens-esprit-saint

Parcours Effusion de l’Esprit Saint

Qu’est-ce que l’effusion de l’Esprit Saint ?

J.-K. Huysmans (écrivain français) rend compte de sa conversion, à la suite d’une confession et d’une communion, dans son roman autobiographique En route, en 1895.

Toute personne ayant reçu l’effusion de l’Esprit Saint ne peut que reconnaître immédiatement, à travers la justesse du récit, les effets de l’Esprit Saint lors de sa propre effusion.

« Durtal quitta, aussitôt la messe terminée, la chapelle et s’échappa dans le parc. Alors, doucement, sans effets sensibles, le sacrement agit ; le Christ ouvrit peu à peu ce logis fermé et l’aéra ; le jour entra à flot chez Durtal. Des fenêtres de ses sens qui plongeaient jusqu’alors sur je ne sais quel puisard, sur quel enclos humide et noyé d’ombre, il contempla subitement, dans une trouée de lumière, la fuite à perte de vue du ciel.

« Sa vision de la nature se modifia ; les ambiances se transformèrent ; ce brouillard de tristesse qui les voilait s’évanouit ; l’éclairage soudain de son âme se répercute sur les alentours.

« Il eut cette sensation de dilatement, de joie presque enfantine du malade qui opère sa première sortie, du convalescent qui, après avoir traîné dans une chambre met enfin le pied dehors ; tout se rajeunit. Ces allées, ces bois qu’il avait tant parcourus, qu’il commençait à connaître, à tous leurs détours, dans tous leurs coins, lui apparurent sous un autre aspect… Durtal regardait, transporté. Il avait envie de crier à ce paysage son enthousiasme et sa foi ; il éprouvait enfin une aise à vivre. L’horreur de l’existence ne comptait plus devant de tels instants qu’aucun bonheur simplement terrestre n’est capable de donner. Dieu seul avait le pouvoir de gorger ainsi une âme, de la faire déborder et ruisseler en des flots de joie ; et, lui seul pouvait aussi combler la vasque des douleurs, comme aucun événement de ce monde ne savait le faire. Durtal venait de l’expérimenter ; la souffrance et la liesse spirituelles atteignaient, sous l’étreinte divine, une acuité que les gens les plus humainement heureux ou malheureux ne soupçonnent même pas » (cité par Mgr Albert-Marie de Monléon, évêque émérite de Meaux, dans Rendez témoignage, p. 24).

➡️ Demander le don d’une nouvelle effusion de l’Esprit Saint, c’est demander, par l’intercession de nos frères dans le Christ, le renouvellement du don de l’Esprit Saint reçu par le sacrement de la Confirmation. Selon la parole du Christ à la Samaritaine : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, c’est toi qui l’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive » (Jean 4, 10).

➡️ La préparation

Pour s’y préparer, quatre séances auront lieu durant le temps pascal avec l’équipe d’animation des Soirées Saint Joseph et les Pères Jean-Pierre Durand et Jocelyn Petitfils. La prière de demande de l’effusion de l’Esprit Saint aura lieu à la Pentecôte.

Rendez-vous pour la première séance le jeudi 20 avril à 20h.

4 séances auront lieu avant de demander la prière à l’effusion de l’Esprit.

Pourquoi demander l’effusion de l’Esprit Saint ?

Nous l’avons reçu au baptême et à la confirmation, et chaque fois que nous nous confessons et que nous communions, son don nous est renouvelé.

Et pourtant il nous semble parfois que notre vie spirituelle n’avance pas.

Ou bien que notre vie avec Dieu ne porte pas les fruits que le Seigneur devrait nous faire porter.

Que notre ferveur s’est progressivement éteinte. Que la foi, l’espérance et la charité sont davantage à l’état latent plutôt que des forces vives.

Que l’ardeur à annoncer l’évangile s’est refroidi. Le respect humain a pris le dessus.

Que le désir de la sainteté a fait place à un ensemble de compromis avec le monde.

Ou bien que le Christ est une personne lointaine avec qui nous n’avons plus guère de rapport.

On pourrait allonger la liste des symptômes de la maladie spirituelle dont la cause est le fait d’avoir endiguer ce torrent d’eau vive qu’est l’Esprit Saint. Il ne jaillit en nous plus qu’un mince filet d’eau. Il nous faut à nouveau demander à Dieu la grâce qu’il coule à plein bords.

C’est pourquoi une préparation est nécessaire pour apprendre à lui laisser la place, à l’écouter et à se laisser entraîner par lui, ainsi qu’un grand désir de le recevoir.


➡️ Pour en savoir plus, contactez le Père Jean-Pierre Durand ou le Père Jocelyn Petitfils (01 46 07 92 87 – sjoart@orange.fr).

 

Une réflexion au sujet de « Parcours Effusion de l’Esprit Saint »

  1. Bonjour,
    J’ai pris connaissance, aujourd’hui, de la préparation à recevoir l’effusion de l’Esprit Saint à la Pentecôte.
    Habituellement présente à la soirée de prière à Saint-Joseph, je n’y ai pas participé jeudi 20 avril dernier.
    Je souhaite me préparer et recevoir le Saint-Esprit, comme adulte croyante baptisée et confirmée.
    Je vous remercie de tout coeur de votre activité pour l’Église et compte ardemment sur votre contact afin de poursuivre mon chemin vers Dieu.

    Bien fraternellement,
    Sylviane JEAN-ANGELE
    06.59.60.94.43
    sjangele@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*