plage-dunes

Saint Joseph, époux de Marie

Sur notre chemin de carême, nous reprenons souffle avec la fête paroissiale, le 19 mars, où nous fêterons notre saint patron, Saint Joseph, sous le vocable « Époux de Marie ».

Le carême, temps de conversion et de pénitence, est éprouvant. Nous y faisons l’expérience de nos limites et de nos faiblesses. À combien plus forte raison Saint Joseph a-t-il expérimenté sa pauvreté, lui dont la nécessité de se convertir était d’autant plus grande que le Saint vivait chez lui, et que les forces du mal se déchainaient contre la sainte famille, entrainant sa fuite en Égypte. Saint Joseph, époux de Marie, fait d’abord l’expérience de sa pauvreté et nous rejoint dans notre carême.

Si le carême est parfois un désert, ce n’est que pour creuser notre soif spirituelle. C’est le but que le Seigneur y poursuit car il n’a qu’un seul désir : faire jaillir en nous la source d’eau vive qui jaillit en vie éternelle, dit-il à la Samaritaine : l’Esprit Saint. Et comment boire si l’on n’a pas soif ? Comment le don de Dieu peut-il être reçu sans être désiré ? Nous ne marchons pas seulement vers Pâques. Nous marchons vers la Pentecôte, l’achèvement du salut par le don du Saint Esprit.

Comment Saint Joseph, en vivant avec Marie « pleine de grâce », pouvait-il ignorer cette soif ? Il a sous les yeux l’achèvement du salut déjà réalisé en Marie, elle que l’Esprit a couvert de son ombre. Son désir, sa soif de Le recevoir à son tour s’agrandissent, le propulsant vers la sainteté. Ses difficultés et ses faiblesses, à la suite du Christ, vécues dans cette vie conjugale où Marie révèle la vie de la grâce divine, ne font que creuser son désir.

De même que le Seigneur a répondu au désir de Joseph, ne doutons pas qu’il y répondra aussi pour nous. Le Seigneur ne nous appauvrit, dans le carême, que pour pouvoir ensuite nous combler. C’est notre espérance, si nous savons convertir nos échecs et nos chutes en désir du Don de Dieu.

 

Père Jean-Pierre DURAND

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*