charles-de-foucauld

Le Cœur de Jésus

Au cours de ces deux prochains dimanches, le Seigneur nous enseigne l’exigence de la nouvelle Alliance. Il va plus loin que la Loi de Moïse. Il scrute nos comportements jusqu’à vouloir arracher de notre cœur la racine du péché : l’emportement qui nous fait proférer une parole blessante, la concupiscence qui nous fera désirer une femme, la rancune et tout esprit de vengeance, il nous demande d’aimer nos ennemis… Il nous désinstalle de nos certitudes d’être déjà arrivés. Nous sommes profondément pécheurs. Même si nous sommes dans une honnête moyenne, nous ne sommes pas saints. Le mot est lâché. Jésus nous appelle à la sainteté car Dieu est saint. C’est son Cœur qu’il veut nous donner : sa bonté, sa douceur, son humilité, sa justice… La figure du Père Charles de Foucauld en est un exemple extraordinaire. Quel changement avant et après sa conversion ! Du fier lieutenant dont le manque de moralité faisait la honte de son colonel jusqu’à l’ermite de Tamanrasset.

 

La victoire à laquelle Dieu nous appelle est celle du Christ dans nos cœurs. Loin du vedettariat, de l’efficacité, du pharisaïsme ou des effets de mode.

 

Père Jean-Pierre Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*