Tous les articles par Père Jean-Pierre

Prendre le temps

Au milieu de la sur-activité de cette fin d’année, entre les impératifs professionnels et familiaux de la préparation des fêtes de fin d’année, entendrons-nous la voix de S. Jean-Baptiste nous interpeler dans les deux passages d’évangile que nous lirons ? « Voix de celui qui crie dans le désert : ‘Préparez le chemin du Seigneur’… Voici venir derrière moi celui qui est plus fort que moi ».

Nous comprenons l’avent comme un temps de préparation à la fête de Noël, mais c’est aussi un temps où nous méditons sur l’accomplissement de toute chose dans le Christ.  C’est pourquoi Saint Jean-Baptiste proclame la conversion et désigne le Messie. Il indique la direction et le moyen de parvenir au but. Car le Seigneur vient ! Nous fêterons son premier avènement lors de la fête de la Nativité, le 25 décembre, mais il vient aussi maintenant. Et ultimement, il viendra dans sa gloire. Nous le verrons face à face.

Comment faisons-nous de ce précieux temps de préparation qu’est le temps de l’avent un temps de préparation à la rencontre du Christ ici et maintenant ? Le Christ nous cherche, il veut nous rencontrer. Prenons le temps de nous laisser rejoindre. Habitons les gestes que nous faisons : que ce soit de poser un santon dans une crèche, ou d’acheter quelque chose pour les fêtes. Savoir les poser en prenant conscience de ce qu’ils représentent, du but qui les sous-tend, du symbole… Un personnage dans une crèche ; un cadeau pour un être aimé ; une invitation… N’est-ce pas le Christ qui pose en nous ces actes ? Il est là, plus près de nous que nous ne le pensons.

Sauf si la précipitation et la frénésie nous empêchent de le rejoindre. Car le mal de notre temps : « Je n’ai pas le temps ! » fait que l’on se dépêche.

« Le temps est l’image mobile de l’éternité immobile » (Platon). Mais l’éternité n’est pas immobile. Le Seigneur vient.

Père Jean-Pierre

La lettre du 26 novembre

Deux semaines sur la paroisse

Vendredi 24 novembre Canal-Jeunes : Rencontre des lycéens à 18h
Samedi 25 novembre
Journées d’Amitié de 10h à 18h. Possibilité de déjeuner sur place.
• Concert Naître en rose, St Joseph Artisan, 20h
Dimanche 26 novembre fête du Christ Roi de l’univers
• Petits déjeuner des gens de la rue, à 8h15
Journées d’Amitié de 10h à 18h. Possibilité de déjeuner sur place.
Mercredi 29 novembre Chorale, à 20h
Samedi 9 décembre Concert de Noël de l’église Copte, à Notre-Dame des Malades (Notre-Dame d’Egypte) à 18 heures
Dimanche 3 décembre
• Petits déjeuner des gens de la rue, à 8h15
Café-débat : la réincarnation, vers 14h30, après le déjeuner paroissial
Concert Jo’s Gospel à 15h30 dans l’église
Mercredi 6 décembre Catéchuménat à 20h
Jeudi 7 décembre Conseil pastoral
Vendredi 8 décembre Canal-Jeunes : Rencontre des lycéens à 18h
Samedi 9 décembre
Après midi d’évangélisation avec la Communauté de l’Emmanuel
Adoration de 19h à 23h
Dimanche 10 décembre
• Petits déjeuner des gens de la rue, à 8h15
• Verre de l’amitié pour l’inauguration du local rue La Fayette
Concert Ekstasis à 15h

Informations et événements

Journées d’Amitié

Les Journées d’Amitié auront lieu le samedi 25 et le dimanche 26 novembre de 10h à 18h.
Divers stands vous attendent :

vêtements, livres, brocante, bijoux, bric à brac, produits régionaux, jouets, CD, crêpes, salon de thé, restauration au moment du déjeuner, pêche à la ligne…
– Nous avons besoin de gâteaux pour le stand Salon de Thé. Un grand merci à tous ceux qui pourront en faire et nous les apporter avant dimanche.
– Vous pouvez encore acheter des billets de tombola ce week-end. Le tirage aura lieu dimanche vers 17h30 à la fin des Journées d’Amitié. Les lots seront récupérables jusqu’au 01/01 à l’accueil puis au secrétariat.

Avent 2017

• Faites bénir votre crèche en prenant rendez-vous avec un prêtre. Ce sera l’occasion de visiter votre famille.

• 3 Concerts de Noël :
– Concert de Jo’s Gospel dimanche 3 décembre à 15h30
– Concert de l’église copte à Notre-Dame des Malades (Notre Dame d’Egypte) le 9 décembre à 18h
– Concert paroissial le dimanche 17 décembre à 15h à St Joseph Artisan

LES NOUVELLES DE LA MISSION PAROISSIALE

Le programme de la mission paroissiale

Où en sommes-nous dans notre mission paroissiale ?
Comme nous vous le précisions dans l’éditorial du 15 septembre, quelques rendez-vous restent à venir et ont été précisés :
– du 22 au 28 janvier, une semaine de rencontre / formation pour tous sur la mission et le lancement d’équipes missionnaires.
– Une retraite en soirée durant le carême sur le thème Disciples missionnaires les jeudis en soirée. Les 8 et 15 février, 8 et 15 mars, et peut être aussi le 22 mars.
– Un week-end d’évangélisation les 26-27 mai. Pour un premier galop !
– La semaine de Portes Ouvertes, la mission paroissiale proprement dite : du 17 au 25 novembre 2018
 
Mais ces derniers mois, nous avons avancé :
 

Dépouillement du sondage

Le 17 septembre, après l’homélie, nous vous faisions remplir un questionnaire sur la mission paroissiale pour mieux vous connaître. Les trois premières questions ont été rapportées dans la newsletter du 28 octobre. Voici la synthèse de vos réponses pour la dernière question :

Question 4 – Quelle paroisse Idéale aimeriez-vous trouver ?

Un lieu où on se croise davantage autour de projets communs – Une paroisse ouverte à tous, joyeuse visible, accueillante, conviviale qui ferait plusieurs activités en dehors ou même au sein de la paroisse au service des hommes.

Les mots clés souvent qui reviennent le plus souvent dans les réponses sont les suivants :

Fraternité, Accueil, Convivialité, Écoute.

Nous avons également identifié un grand besoin de Partage et Guérison des relations au sein de notre communauté paroissiale.
Vos réponses nous renforcent également dans la conviction de continuer à construire « la Maison » en tant que « Famille ».
Nous sommes enfin heureux d’avoir constaté que beaucoup de paroissiens trouvent la paroisse déjà accueillante et fraternelle.

Pistes de réflexions pour la mission
Propositions autour de la notion d’accueil et de rayonnement
Propositions pratiques

L’observation de la paroisse par l’EMI

L’EMI (Equipe Missionnaire Itinérante) qui nous coach pour cette mission paroissiale, est venue découvrir la paroisse du 4 au 6 octobre. Ils ont rencontré certains groupes et pris connaissance du quartier.

Ils nous laisse leurs impressions :A la suite de notre séjour pour découvrir votre belle paroisse, nous avons travaillé en équipe pour vous communiquer nos impressions, ce que nous résumons ici en 3 points :
1 – Forces paroissiales existantes
2 – Un tournant à saisir
3 – Éléments pour une vision pastorale

1 – Forces existantes 
Tous les membres de notre EMI ont été heureux de votre accueil mais davantage encore des nombreuses potentialités de votre paroisse : 

Lire la suite


La journée de formation pastorale

Il nous a été donné de vivre un temps fort le samedi 7 octobre, avec l’EMI qui dispensait une très riche journée de formation pastorale à laquelle les membres du conseil pastoral, les responsables des principales activités de la paroisse et quelques paroissiens ont participé (plus de vingt personnes).

• Devenir des disciples missionnaires…
• Une réflexion sur les activités paroissiales…
• Réfléchir à une vision pastorale…


➡️ À la suite de ces réflexions, nous travaillerons cette année, au Conseil Pastoral, à l’évaluation des différentes activités paroissiales et à l’élaboration d’une vision pastorale pour les prochaines années.


LE LOCAL SUR LA RUE LA FAYETTE

Une équipe pour concevoir les activités

Les travaux de mise aux normes et de rénovation sont terminés.
Il nous faut maintenant concevoir les activités d’accueil que nous allons mettre en place.
Nous formons une équipe pour cela. Pour en faire partie, contactez le Père Jean-Pierre Durand.


Quel nom pour ce local ?
Pour ne pas continuer à l’appeler simplement « Local sur la rue La Fayette », nous faisons un sondage auprès de vous pour nous aider à déterminer son nom.Faut-il l’appeler : Salle / Espace / Salon ? Autrement…
Avec quel nom :
Sainte Famille (Saint Joseph étant un membre de la Sainte Famille)
Franz Stock (un des prêtres les plus illustres ayant fréquenté notre église)
St André Bauer (martyr en Chine, qui fréquenta notre église avant de partir en mission)
La Fayette
Nazareth (lieu de vie de la Sainte Famille)
Autre…Remplissez le sondage en ligne


Inauguration du local

Le dimanche 10 décembre après la messe, rendez-vous dans le local rue La fayette pour son inauguration avec un verre de l’amitié. Les voisins seront invités.


Petits déjeuners des gens de la rue

Nous avons commencé à rencontrer les gens de la rue depuis deux semaines. Les nombreuses personnes qui ont besoin de nous sont autant d’appels que le seigneur nous envoie.
Rendez-vous le dimanche à 8h15 salle Saint Joseph (en face de l’église) pour la préparation.

Suivez le lien


Chorale

Une chorale paroissiale se constitue. Chacun peut la rejoindre, ne serait-ce que pour répéter les chants du répertoire paroissial.

On y apprend aussi le chant à plusieurs voix.

Prochaine rencontre le 29 novembre à 20h.


Concerts

De nombreux concerts auront lieu dans notre église ou à Notre-Dame des Malades.

Retrouvez-les sur le site de la paroisse : concerts.


Aumônerie des collégiens et lycéens

Rencontre des lycéens le vendredi 24 nov. à 18h.
Rencontre des collégiens tous les mercredi dés 16h30 pour les jeux. Réunion à 18h.                                                                        Suivre le lien


Chapelle Notre-Dame des Malades

Concert de Noël donné par les Coptes le samedi samedi 9 décembre 2017 à 18h.

Confirmation

Il est encore possible d’intégrer le groupe de préparation à la confirmation des adultes.

Contactez rapidement le père Jean-Pierre Durand.


Dans le diocèse

« Une invitation pour les femmes à devenir ce qu’elles sont »Samedi 2 décembre se tient, au Collège des Bernardins, un colloque autour de la figure explosive de Lou Andreas-Salomé, auteure, critique et psychanalyste de la fin du XIXe siècle. Gemma Serrano, co-directrice de ce colloque, explique les raisons d’un tel choix.


L’Association des Ecrivains catholiques de langue française

organise sa vente-dédicace annuelle qui aura lieu à la Mairie du VIe à Paris le samedi 2 décembre 2017 après-midi. A 15 h 30, Annie Laurent fera une conférence : « Comprendre les chrétiens d’Orient ». Entrée libre. www.ecrivainscatholiques.fr

A NOTER DANS L’AGENDA

Dimanche 10 décembre Inauguration du local rue La Fayette Verre de l’amitié après la messe de 11h, au local.
Mercredi 13 décembre
• Chorale à 20h
Approfondissement de la foi à 20h
Jeudi 14 décembre Soirée Saint Joseph à 20h dans l’église
Samedi 16 décembre Concert Inside Voices à 20h dans l’église
Dimanche 17 décembre Concert paroissial à 15h
Samedi 23 décembre Adoration de 19h à 23h
Dimanche 24 décembre Noël
• Messes du 4e dimanche de l’avent à 9h30 (ND des Malades) et 11H
• Messes de Noël à 18h et 23h (St Joseph Artisan)
Lundi 25 décembre
Messes de Noël à 9h30 (ND des Malades) et à 11h (St Joseph artisan

Du changement dans la prière du Notre Père

Le 12 juillet 2013, le Vatican a approuvé une nouvelle traduction française de la prière du Notre Père. Le changement concerne uniquement sa sixième demande. Il sera effectif à partir du 3 décembre 2017, le prem ier dimanche de l’Avent, 1er jour de la nouvelle année liturgique. La formule « Ne nous soumets pas à la tentation » sera remplacée par « Ne nous laisse pas entrer en tentation » . Elle était selon le Cardinal Lustiger « maladroite en français mais proche du texte grec » (Jean – Marie Lustiger, Prier avec Jésus , 2013, Ad Solem , p. 103 ) . Le problème qu’elle pose, c’est qu’elle fait croire qu e Dieu entraine l’homme à chuter, à pécher, à tomber dans la tentation du Démon. Or, c’est bien le contraire qu’il cherche ! « Dieu ne veut pas qu’un seul de ces petits périssent » (Mt 18,14). Dieu n’exerce aucun rôle positif dans la tentation. Cette objection est tellement naturelle qu’elle se posait déjà, vers l’an 200, à Tertullien, le plus ancien commentateur du Notre Père. Les commentateurs suivants, à travers les siècles, ont tous été gênés par un tel contre-sens théologique présent dans le texte grec évangélique.

C’est la raison pour laquelle la nouvelle traduction liturgique a opté pour ce changement. « Cette nouvelle traduction se veut plus précise, plus juste, pour mieux nourrir la prière de tous » explique la fiche éditée par le diocèse de Paris à l’occasion de cette modification.

Dans cette demande, nous réclamons à Dieu qu’il nous garde aujourd’hui de ne pas tomber dans le piège de la tentation , de ne pas prendre le chemin qui conduit au péché. Qu’est-ce que la tentation ? Dans le langage courant, influencé par la publicité, elle signifie un désir impulsif auquel il est agréable de céder, même si c’est un peu déraisonnable. Dans la vie morale, la tentation met à l’épreuve notre fidélité à une loi par l’attrait du fruit défendu. Nous transgressons un interdit parce que l’objet de l’interdit nous apparaît comme « bon, séduisant à voir, désirable  » (Gn 3, 6), alors que, en réalité, son fruit est la mort » » ( CEC n° 28 46) . Pour s’en sortir, nous demandons donc à Dieu de nous donner son Esprit de discernement et de force. Le discernement démasque le mensonge  de la tentation. Mais, il faut nous rassurer . « Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces. Avec la tentation, il nous donnera le moyen d’en sortir et la force de la supporter » (1Co 10, 13).

Père Jocelyn PETITFILS

10. La journée de formation pastorale

Il nous a été donné de vivre un temps fort le samedi 7 octobre, avec l’EMI qui dispensait une très riche journée de formation pastorale à laquelle les membres du conseil pastoral, les responsables des principales activités de la paroisse et quelques paroissiens ont participé (plus de vingt personnes).

Plusieurs thèmes ont été abordés :

  • Devenir des disciples missionnaires. Transmettre la Bonne Nouvelle nécessite en effet un coeur de pasteur à l’égard de tous les hommes. Le Christ, par sa relation privilégiée avec ses apôtres, les a formé en ce sens. Il reste notre modèle pour conduire les fidèles à devenir apôtres du Seigneur.
  • Une réflexion sur les activités paroissiales. Les actions que nous menons ne peuvent être simplement le produit des opportunités ou des désirs de chacun. Comment permettent-elles de faire avancer les personnes sur le long terme ? Comment répondent-elles aux besoins du quartier ? Comment correspondent-elles aux charismes donnés par le Seigneur aux paroissiens ? Quel fruit portent-elles ?
  • Réfléchir à une vision pastorale. Pour donner un but, un élan, rassembler, il est nécessaire d’expliciter l’orientation pastorale de la paroisse. Son élaboration, nécessairement lente, est un travail qui portera ensuite des fruits.

➡️ À la suite de ces réflexions et de l’observation de la paroisse par l’EMI, nous travaillerons, cette année, au Conseil Pastoral, à l’évaluation des différentes activités paroissiales et à l’élaboration d’une vision pastorale pour les prochaines années.

Père Jean-Pierre Durand

9. L’observation de la paroisse par l’EMI

L’EMI (Equipe Missionnaire Itinérante) qui nous coach pour cette mission paroissiale, est venue découvrir la paroisse du 4 au 6 octobre.

Ils nous laissent leurs impressions :

A la suite de notre séjour pour découvrir votre belle paroisse, nous avons travaillé en équipe pour vous communiquer nos impressions, ce que nous résumons ici en 3 points : 

1 – Forces paroissiales existantes 

2 – Un tournant à saisir 

3 – Éléments pour une vision 

1 – Forces existantes 

Tous les membres de notre EMI ont été heureux de votre accueil mais davantage encore des nombreuses potentialités de votre paroisse : 

– Achat récent d’une ‘vitrine’ donnant sur la rue (dont certaines finalités restent à préciser). 

– Votre cour intérieure est une petite oasis chrétienne dans ce quartier animé. 

– Les différentes facettes de votre quartier en font une véritable terre de mission parmi lesquelles il vous faudra choisir. 

– À la suite des nouveaux horaires, le nombre des messalisants est en croissance. 

– Catéchisme et aumônerie touchent de nombreux enfants, ce qui permet, à travers eux, d’atteindre leurs parents. 

– De même la présence des soeurs [Servantes de Pauvres] et du Rocher favorise le rayonnement de la paroisse au sein du quartier, et ce, tout au long de l’année. 

– Le repas du dimanche et les Journées d’Amitié constituent de vrais lieux de convivialité au sein de la paroisse. 

– Le sondage interne effectué témoigne d’un désir fréquent chez les paroissiens de voir bouger leur paroisse et a manifesté leurs attentes personnelles. 

– Votre équipe noyau est très prometteuse, et le sera davantage quand vous aurez défini une vision commune. 

Tous les paroissiens rencontrés ne semblent toutefois pas conscients de ces atouts que nous avons constatés et qui nous ont réjouis. 

La mission ne pourrait-elle pas aider les paroissiens à en prendre conscience ? 

2 – Un tournant à saisir 

Votre mise en mission, le sondage effectué, la visite récente du Cardinal… nous semblent autant d’éléments significatifs témoignant que vous vous trouvez à une étape charnière pour la paroisse ; elle attend, nous semble-t-il, un nouvel élan pour passer un cap. 

Dans cette optique, il paraît clair que le contact avec le quartier devrait être à conservé et même développé : il y aurait un danger pour les paroissiens à ‘rester entre eux’ dans une attitude timorée par rapport aux changements démographiques et sociaux des dernières décennies. 

3 – Éléments pour une vision pastorale

Ce qui suit constitue des pistes possibles, soumises à votre discernement et approbation. Nous tenons simplement à distinguer ici ce qu’est une première vision pastorale des moyens et outils pour sa mise en œuvre. 

– Ce quartier en mutation nous a semblé souvent subi par les paroissiens (drogue, violence…) : ceci ne peut-il pas être transformé en appel ? 

– Pourquoi ne pas choisir de devenir ensemble un instrument de compassion et d’annonce de l’Évangile pour les habitants du quartier ? Par surcroît, cette vision s’appuie sur une réalité existante : la présence de la chapelle Notre-Dame-des-Malades et de sa statue dans votre cour intérieure. 

La mission ne pourrait-elle avoir comme finalité que chaque paroissien devienne progressivement convaincu de cette vision et apporte sa pierre à cette œuvre commune ? 

La chapelle Notre Dame des Malades pourrait ainsi trouver sa vocation de sanctuaire de la compassion/miséricorde pour le quartier et même plus largement. 

La personne de saint Joseph et son charisme pourraient aussi être intégrés dans cette recherche d’une vision, allant d’un regard chrétien posé sur le quartier à la Bonne Nouvelle du salut. Il y a là pour le moins une authentique piété populaire à accueillir, faire grandir et éduquer. 

Remarque complémentaire : dans votre façon d’inviter, de travailler et d’envisager la mission, il nous semble important d’intégrer toutes les composantes de la paroisse pour continuer à construire l’unité. 

 

8. Vos réponses au sondage du 17 septembre (suite)

Dépouillement du sondage

Le 17 septembre, après l’homélie, nous vous faisions remplir un questionnaire sur la mission paroissiale pour mieux vous connaître. Les trois premières questions ont été rapportées dans la newsletter du 28 octobre. Voici la synthèse de vos réponse pour la dernière question :

Question 4 – Quelle paroisse Idéale aimeriez-vous trouver ?

Un lieu où on se croise davantage autour de projets communs – Une paroisse ouverte à tous, joyeuse visible, accueillante, conviviale qui ferait plusieurs activités en dehors ou même au sein de la paroisse au service des hommes.

Les mots clés qui reviennent le plus souvent dans les réponses sont les suivants :

Fraternité, Accueil, Convivialité, Écoute.

Nous avons également identifié un grand besoin de Partage et Guérison des relations au sein de notre communauté paroissiale.
Vos réponses nous renforcent également dans la conviction de continuer à construire « la Maison » en tant que « Famille ».
Nous sommes enfin heureux d’avoir constaté que beaucoup de paroissiens trouvent la paroisse déjà accueillante et fraternelle.

Propositions autour de la notion d’accueil et de rayonnement
– Organiser des évènements (conférences, témoignages)
– Investir l’espace de la cour de l’église pour des moments paroissiaux
– Aller aux périphéries comme l’invite le Pape François.
– Chanter ensemble. Une chorale paroissiale multiculturelle – Plus de vivacité dans les chants (chorale, percussion – instruments de musique)
– Créer un groupe de prière
– Informer régulièrement des évènements à venir à la fin des messes
– Proposer des servantes de messe filles
– Accueillir des divorcés remariés sous forme de partage – témoignages
– Proposer des homélies qui nourrissent et qui aident à vivre l’évangile dans la semaine
– Accueillir des non-chrétiens qui ne savent pas comment ou quoi faire en entrant dans une église
– Créer une permanence d’écoute pour les personnes en difficultés
– Favoriser les moments pour se connaitre : apéros, petits groupes mélangés à dessein pour se connaitre
– Des journées de l’amitié plus fréquemment (une autre au printemps par exemple)
– Permettre aux femmes de pouvoir accéder au sacerdoce
– Améliorer la solidarité, l’entraide et le partage
– Offrir des temps de réflexion
– Pouvoir participer à la réflexion et à l’évaluation des actions et pas seulement aux actions, où les délégations sont claires, où le curé dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit
– Créer un groupe pour le « recommençant »

Propositions pratiques
– Un écran avec les paroles pour que tout le monde puisse participer à la messe
– Améliorer la lecture et proposer aux ados de lire
– Aider plus les personnes démunies (vêtements, repas…) Ne pas chasser une personne sans abris assise devant l’accueil pendant la journée
– Avoir l’exposition du St Sacrement après la messe
– Création de petites fraternités de rencontre et d’étude dans différents quartiers
– Une meilleure sono
– Voir plus de personnes aux services (lectures, distribution des feuilles, processions. Associer les nouveaux à ces petits services
– Créer une bibliothèque pour donner en prêt des livres
– Adapter la décoration, préparation du chœur en fonction de la liturgie (fleurs, drapés, affiches…)

Journée mondiale des pauvres

« À la lumière du « Jubilé des personnes socialement exclues », alors que dans toutes les cathédrales et dans les sanctuaires du monde les Portes [de l’année sainte 2016] de la Miséricorde se fermaient, j’ai eu l’intuition que, comme dernier signe concret de cette Année Sainte extraordinaire, on devait célébrer dans toute l’Église, le XXXIIIème Dimanche du Temps ordinaire, la Journée mondiale des pauvres. Ce sera la meilleure préparation pour vivre la solennité de Notre Seigneur Jésus Christ, Roi de l’Univers, qui s’est identifié aux petits et aux pauvres et qui nous jugera sur les œuvres de miséricorde (cf. Mt 25,31-46). Ce sera une journée qui aidera les communautés et chaque baptisé à réfléchir sur la manière dont la pauvreté est au cœur de l’Évangile et sur le fait que, tant que Lazare git à la porte de notre maison (cf. Lc 16,19-21), il ne pourra y avoir de justice ni de paix sociale. Cette Journée constituera aussi une authentique forme de nouvelle évangélisation (cf. Mt 11,5) par laquelle se renouvellera le visage de l’Église dans son action continuelle de conversion pastorale pour être témoin de la miséricorde » (Pape François, Misericordia et misera, n°21).

Le Seigneur aime les pauvres. Les pauvres sont ses amis. Il s’est fait proche d’eux par sa naissance dans une crèche et par toute sa vie. Car notre misère penche son coeur vers nous et le fait déborder d’amour et de dons par sa providence. Il relève les pauvres, il enseigne aux humbles ses chemins. Il leur donne en partage son Coeur et les ouvre à la miséricorde envers leurs frères. Les actes de charité et de compassion dont vous faites preuve dans notre communauté paroissiale en sont le signe.

Alors que la pauvreté s’accroît en notre pays pour un nombre toujours plus grand de personnes, que notre charité, notre attention les uns pour les autres, que notre fraternité et notre compassion s’accroissent toujours plus pour que la consolation et la joie surabondent.

Père Jean-Pierre Durand

Journées d’Amitié 25-26 nov.

De nombreux stands vous attendent pour ces Journées d’Amitié de la paroisse Saint Joseph Artisan : braderie de vêtements, bric à brac, brocante, bijoux fantaisie, produits régionaux, jouets, livres, CD et DVD… Des affaires à 1 ou 2€.

Les Journées d’Amitié permettent aussi de se rencontrer : possibilité de déjeuner sur place, salon de thé, crêpes, jeux pour les enfants, tombola…

Les chrétiens et les prêtres de la paroisse vous accueillent et peuvent aussi répondre à vos questions concernant la foi.

Le samedi 25 et le dimanche 26 novembre de 10h à 18.

214 rue La Fayette, Paris 10e.

M° 7 : Louis Blanc, ou M° 2, 5, 7bis : Jaurès, BUS 26, 54 ou 46

Impression

 

Les Journées d’Amitié tiennent à la fois de la kermesse et de la vente de charité au profit de la paroisse Saint Joseph Artisan. Chacun y est le bienvenu.

 

7. Vos réponses au sondage du 17 septembre

Vous avez été très nombreux à répondre au sondage que nous vous proposions après l’homélie, le dimanche 17 septembre, concernant la mission paroissiale.
Nous restituons ici vos réponses pour les trois premières questions. Nous vous communiquerons les réponses pour la 4e question pour la prochaine newsletter.

Vous pouvez déjà voir ici que beaucoup d’entre vous sont prêts à s’investir, d’une manière ou d’une autre dans cette mission paroissiale.

sondage-q-1-1

Une très grande majorité de paroissiens sont fidèle à la paroisse depuis de très nombreuses années !

De moins d’un an à plus de 70 ans !

sondage-q-2-2

sondage-q-2-3

Beaucoup de talents ont été exprimés pour soutenir notre projet d’évangélisation.
Pour la grande majorité 23% des paroissiens sont prêts à s’investir par la prière et l’intercession. 21% sont prêts à s’investir par une participation à la lecture. 16% via la chorale et le chant. Près de 10% des paroissiens sont prêts a témoigner de leur foi pour évangéliser.

presentation-sondage-q-3-1

presentation-sondage-q-3-2

163 réponses obtenues :

La majorité des paroissiens déclarent, en ordre de préférence, qu’ils aimeraient évangéliser en :

  1. Participant à des événements paroissiaux (63 pers)
  2. Parlant de Dieu à des proches (40 pers)
  3. Parlant de Dieu à des personnes du quartier (22 pers)
  4. Accueillant (16 pers)

Chorale paroissiale

« Chanter, c’est prier deux fois. »

Pour mieux participer à la messe, pour apprendre les chants ou faire partie d’une chorale ou d’un pupitre, pour exprimer sa prière par le chant…

Une chorale se monte à Saint Joseph Artisan.

Les répétitions ont lieu  tous les quinze jours, le mercredi de 20h à 21h30.

Le programme de chants est celui de la liturgie de la paroisse, au fil du temps liturgique.

Dans le but d’orner la liturgie de la messe et de la rendre plus participative pour tous les fidèles.